LE CHIFFRE DU JOUR : 40.000€

Cela aurait pu être un « C’est soon, c’est cool… », cela pourrait même être un «Back from… » qui sait, mais en attendant c’est déjà un « Chiffre du jour » car avec un chiffre pareil, 40.000€, difficile de ne pas « tilter » non pas sur la somme elle-même dont on pourra toujours débattre de l’incongruité mais sur ce qu’elle offre et qui n’a peut-être pas de prix : la possibilité d’une île ! Michel Houellebecq en a fait le titre d’un de ses romans fleuves, Carla Bruni d’une de ses ballades, Four Seasons en a tout simplement fait une réalité.

Waouh Vohava!


C’est en effet en décembre prochain, toujours dans l’atoll de Baa, non loin du splendide Four Seasons Landaa Giraavaru, dans cette biosphère qui lui doit beaucoup que s’ouvrira le 4ème opus du groupe canadien dans l’archipel. Avec cette île privée de 2 hectares, baptisée Maldives Private Island at Voavah les villas superlatives du Soneva Fushi dont la Villa 11, l’incroyable Owner’s Villa et ses 10.000m2 du Cheval Blanc Randheli, bien que jouant toutes dans une autre catégorie, voient évidemment leur caractère exceptionnel quelque peu mis à mal mais c’est surtout la très exclusive Coco Privé qui cède de facto son statut de seule et meilleure Ile privatisable pointée jusqu’alors sur la carte des hostpsots maldiviens.

Avec 7 chambres réparties en 1 villa de 3 chambres et de 1.000m2 posée sur la plage, une autre de 2 chambres de près de 600m2 suspendue sur les flots, 2 suites en mezzanine de 100m2 chacune, 2 cabanes sur la plage, 4 piscines, un yacht privé de près de 20 mètres, un spa et un centre de plongée intégrés réservés au bon et seul plaisir de 22 convives (14 adultes et 8 enfants), Voavah ne laisse en effet pas d’autre choix que de dominer son monde. Non content d’aligner les chiffres, de repousser très loin les frontières de l’hyper-luxe comme celles de l’expérience en mode Robinson, il en profite également pour livrer, d’après les premiers rendus, une copie des plus réjouissantes où le design n’impose pas plus qu’il n’indispose à l’instar de ses autres adresses maldiviennes.
Il ne manque plus que le prochain lifting de son catamaran géant, l’Explorer, pour finir de bâtir un monde qui lui est propre à l’instar de Soneva qui après Fushi et son bateau Soneva in Aqua s’apprête lui-aussi à inaugurer en fin d’année son premier resort sur pilotis, Soneva Jani. Complémentarité des expériences et des destinations, moyen de transport idoine pour relier un point à un autre, exclusivité partielle ou totale voilà le challenge du moment sur lequel Four Seasons Maldives devrait se distinguer.

Nul doute qu’Armando Kraezlin, le sémillant patron du groupe sur la zone, sera là en personne pour savourer son succès et accueillir avec les 8 membres d’un personnel particulièrement dévoué qui leur seront spécialement dédiés, de l’instructeur de plongée au skipper en passant par le cuisinier, les premiers clients qui, après s’être acquittés des formalités douanières et d’un transfert en hydravion en mode très exclusif, prendront également pour ce prix pension complète. À raison de 22 invités, sans compter les 6 membres de leur propre personnel qu’ils pourront aussi héberger sur Voavah, la nuit ou plutôt la journée, tant les expériences à vivre y seront nombreuses, leur reviendra alors à peine à 1.800€ chacun en version tout inclus, cela s’entend. Not so bad !