LE CHIFFRE DU JOUR : 995€

haiitza-chiffre-jour-mrtripper
L’UNE DES CHAMBRES DU TOUT NOUVEL HA(A)ÎTZA SIGNÉ STARCK | photo © Nicolas Anetson – Hotel Haaitza

Parce que l’automne est bel et bien là et que l’envie de remonter le cours de l’été n’a jamais été aussi forte, il nous faut trouver des lieux pour assurer la transition en douceur. Non content de faire parfaitement l’affaire, le tout nouvel hôtel Ha(a)ïtza ouvert cet été et déjà présenté ici, pour les retardataires, propose justement une affaire qui ne se refuse pas. Moyennant la somme hautement symbolique de 995€, on pourra donc partir à la découverte de ce dernier opus signé par Philippe Starck pour le compte des Techoueyres, déjà propriétaires de la Co(o)rniche située à deux pas, et se faire plaisir en formule presque tout inclus.

Ha(a)ïtza en arrière saison !


Bon pour cela, il faudra éviter les vacances scolaires mais ce serait tout de même difficile de ne pas réussir à trouver une date entre le 1er novembre et le 30 mars de l’année prochaine. On choisira alors un week-end, ce qui tombe plutôt bien, week-end que l’on portera à 3 jours et 2 nuits parce que sinon c’est définitivement trop court. On arrivera donc le vendredi au Pyla à 3 heures de TGV ou 1h d’avion de Paris et 45 minutes de voiture ce qui n’est quand même pas la mer à boire.

Justement la mer et son fameux banc d’Arguin seront là dans les grandes largeurs, bien que pas vraiment visible d’une chambre Classique que l’on devrait toutefois se faire un plaisir de surclasser selon les disponibilités. Mais heureusement, le samedi soir, il y aura pour cela un diner* pour deux à la Co(o)rniche avec ce panorama unique au monde. Sinon le vendredi, ce sera au Skiff*, la table pas encore étoilée mais qui ne devrait pas tarder à l’être d’un ex deux macarons Michelin Chez Ruffet, un macaron à La Guérinière et ancien chef du Grand Hôtel de Bordeaux : Stéphane Carrade.

C’est le même qui aura concocté le brunch* du dimanche, lui aussi inclus, et supervisé les petits déjeuners, évidemment offerts. Par contre, il ne sera pour rien dans la déjeuner* proposé le samedi au café ouvert de l’autre côté du Boulevard et lui aussi face à la mer mais on y retrouvera ce qui a déjà fait le succès de la Co(o)rniche, à savoir des produits ultra-frais et des plats simples faisant la part belle à l’océan sans oublier les desserts d’Antony Prunet qui tient également boutique-pâtisserie à l’hôtel. À cela la maison aura pris soin d’ajouter 1 modelage par personne signé Ren et 1 brushing au Salon de David Lucas, rien de moins, sans oublier le le libre-accès à la cabine d’aquabike, au jacuzzi et à la piscine joliment découverte en cas de grand beau temps.

Bref, des week-ends comme çà, avec ce petit goût d’été dérobé, on en veut bien plus souvent !

* Formule 3 plats, café, 1 bouteille d’eau, 2 verres de vin – Formule Brunch hors vins