BE MY GUIDE N°12 : FAVD


Profiter de la rentrée et de la période des “fashion-weeks” pour lancer ces jours-ci une application mobile pile dans l’air du temps et au-delà des modes ? L’idée loin d’être saugrenue d’un duo de « geeks » frais émoulus, Adam Johnson et Joseph McMahon, d’offrir à chacun la possibilité de donner la parole à des personnes de confiance, influenceurs recrutés comme collaborateurs et stylistes d’un jour par eux-mêmes ou amis choisis par soi-même, mais tous censés partager les mêmes goûts ou le meilleur goût ! A chacun de choisir qui suivre : amis, idoles, collègues, célébrités ou anonymes, quelles adresses faire siennes et pointer sur la carte du globe !

 

Favorissime !

how_new

Avoir, ainsi au-delà de l’anecdote ou du « show »  de quelques adresses sélectionnées pour le lancement dans les capitales des fashion weeks à venir, de Paris à Milan en passant par Londres et New York, la possibilité de se faire un dressing complet et idéal des meilleures adresses de la planète !

Fort à parier pour cette séduisante et minimale application intelligemment baptisée FAVd pour « Favorited », une fois tous les petits bugs résolus, une utilité incontournable et la possibilité de révolutionner durablement l’univers du voyage, pas moins !

FAVD

Be my guide N°12

DOWNLOAD

Contrairement à d’autres guides et autres applications nombreuses, trouver particulièrement intéressant d’avoir enfin la possibilité de réaliser son propre guide non pas par destination mais sur l’intégralité du globe, de chercher (presque) n’importe quelle adresse à la vitesse de l’éclair via google, de pouvoir repiquer les adresses des uns et des autres pour compléter sa carte, le tout à l’infini, et bien sûr de pouvoir partager sans restriction avec ses followers.

Ajouter à cette petite bombe sociale et collaborative inspirée des plus grands, la possibilité de taguer de manière plutôt sympathique chaque adresse, d’y ajouter des notes, de repérer automatiquement par un petit compteur les adresses les plus populaires ou d’identifier les différentes catégories selon un code couleur simple, d’envoyer l’adresse sélectionnée sur Facebook ou Twitter pour faire le buzz de l’appli…

Bien sûr, déceler encore par endroits quelques péchés de jeunesse comme l’impossibilité de disposer de l’ensemble des fonctionnalités sans connexion internet (un poil handicapant à l’étranger) ou de ne pas permettre, à ce jour, dans la liste de ses adresses de regroupement par destination ou typologie. Pour autant, ne pas s’étonner d’y retrouver sûrement très prochainement toutes les adresses (ou presque) de votre serviteur en bonne place !

En attendant, saluer le talent prometteur de ces jeunes « designers » et leur souhaiter bien plus qu’un simple « fashion hit » en partageant au plus vite la bonne nouvelle. 

Pour cela, pas de meilleur moyen que d’expérimenter par soi-même l’application après l’avoir téléchargée gratuitement sur  Google play ou  Itunes ou bien encore le site web pour encore plus de commodité.