CARTON ROUGE POUR… PALAZZO VERSACE

palazzo-versace-mrtripper
UNE FAIBLE ILLUSTRATION DU MAUVAIS GOÛT DÉPLOYÉ AU PALAZZO VERSACE | photo © Palazzo Versace


On croyait avoir tout vu tout entendu du côté de Dubaï, le pire y côtoyant rarement le meilleur ! C’était sans compter sur la dernière incursion du monde de la mode dans l’hôtellerie avec l’ouverture du Palazzo Versace Dubaï ces jours-ci.  

Du pire, n’être jamais vraiment sûr !

how_new
15 ans après l’ouverture d’une première enseigne à Gold Coast en Australie, alors qu’on pensait définitivement avoir tiré un trait sur cette rencontre improbable, voilà que l’histoire se répète… en pire ! Nous n’insisterons donc pas sur les 215 chambres et 169 résidences de ce temple du mauvais goût avec ses piscines en forme de lagons, sa forêt tropicale et ses 8 restaurants aux noms aussi improbables que leurs décors.

Nous avions pourtant aimé l’implantation de Bulgari à Milan en 2004 et son succès jamais démenti depuis, adoré plus récemment le premier opus de Baccarat à New York, suivi sans relâche la bonne intelligence de Ferragamo égrenant en toute discrétion ses hôtels boutiques à l’image de son dernier Portrait Florence ou ses bateaux en Méditerranée, recommandé malgré tout les showrooms hôtels Armani dont la dernière implantation médiatique non loin de là dans Burj Khalifa, posé un regard bienveillant ou plutôt une langue pendante du côté des cuisines des Casa Camper de Barcelone et Berlin.
Nous avions aussi gardé un œil ouvert sur la rive Gauche et son futur hôtel Zadig & Voltaire, un autre amusé sur les signatures de designer pour quelques chambres exclusives à l’instar de Diane Von Furstenberg au Claridge’s, de Tomas Maier à Chicago, à Rome ou Florence pour des Bottega Veneta Suites chez Park Hyatt ou St Regis, ou encore de Vivienne Westwood au London West Hollywood, plus ou moins ri des talents très contestables de Karl Lagerfeld pour Sofitel à Singapour, ou de Christian Lacroix plus à l’aise à “revamper” sa bonne ville natale d’Arles qu’à illuminer Paris ou Bangkok, mais surtout oublié l’invraisemblable Hotel Pelican créé par Diesel à Miami ou le pas du tout regretté Hôtel Missoni d’Edinbourg.

Coco Chanel avait pour habitude de dire que « la mode se démode mais le style reste », c’est bien le drame de ce Palazzo Versace !