TRAVEL BRAVO N° 15 : SINGITA

Avec Singita, il faut décidément s’attendre à toujours plus et toujours mieux. Non contente d’être la marque la plus exclusive au monde avec ses 11 lodges et camps, de cumuler les récompenses à ne plus savoir qu’en faire, non contente d’avoir réinventé son emblématique Camp de Lebombo en 2016, puis métamorphosé sa Serengeti House en juin de cette année avec notamment le court de tennis en pleine brousse le plus élégant au monde, c’est au tour de l’iconique Sveni Lodge dans le Kruger Park de rouvrir ces derniers jours sous de nouveaux atours.

Toujours mieux, toujours plus !

how_new
Si Cécile & Boyd, le duo emblématique de décorateurs s’est à nouveau chargé de réenchanter les lieux en ajoutant entre autres plus de couleurs chatoyantes, une nouvelle piscine pour plus d’intimité et des ouvertures plus grandes sur la nature, c’est surtout la manière de faire qui mérite plus que jamais un Travel Bravo.

Fidèle à sa philosophie de toucher le moins possible la terre et à son ambition à 100 ans pour les générations futures, Singita vient de se lancer de nouveaux défis qui vont bien au-delà du recyclage et de la transformation de l’ancien mobilier, de la création de nouveaux éléments par des artisans locaux ou le choix de matériaux de construction durable.
Après le respect de la biodiversité, la recherche de la durabilité et de l’intégrité des réserves, la lutte contre le feu et le braconnage, la réintroduction d’espèces protégées, l’arrachage de plantes exogènes, la conservation et l’entretien de la terre, le support à la recherche sur la vie sauvage, c’est au tour de la production, de la consommation et du stockage de l’énergie de se faire plus durable avec une véritable centrale solaire montée en collaboration avec Solar Africa et la technologie Tesla Power Pack capable de produire autant d’électricité que la consommation annuelle de 430 foyers sud-africains et de couper à terme les générateurs nécessaires au bon fonctionnement de ses deux lodges cachés dans les quelques 13..000 hectares de sa réserve privée. Du vrai Singita !