UNE EXPO, UN RESTO, UN DODO À… NEW YORK

Pour celui qui a connu une fois dans sa vie le double choc esthétique et émotionnel de cette balade, il ne fait aucun doute qu’en reprendre le cours un jour ou l’autre est un devoir. Presque 30 ans, que « The Ballad of sexual dependency », l’œuvre la plus emblématique de Nan Goldin parcourt le globe, s’amendant chaque fois de nouveaux clichés ou s’agrémentant de variations musicales inédites.

New forcément !


Ce qui était au départ un journal intime aux cadrages déjà bouleversants et aux chromies insensées est devenu au fil des ans le chef d’œuvre absolu aujourd’hui projeté au MOMA de New York et ce jusqu’au 12 février de l’année prochaine dans son format original de 35mm, accompagné des archives de l’artiste et des nombreuses œuvres ayant rejoint depuis le fonds du musée. Revoir la succession de ces quelques 700 clichés se baladant sur un fil entre désespoir et extase et accompagnés certains jours de performances vocales en live n’a pas de prix et donne envie de prendre l’avion sans détour.

On en profiterait alors pour tester, prime à la nouveauté, les deux adresses dont s’émeut le tout New York depuis l’été. D’un côté, Le Coucou, le premier restaurant américain de cuisine française du chef américain le plus français qui soit, propriétaire du Spring et de La Bourse et la vie à Paris, à savoir Daniel Rose, ici associé au restaurateur Stefen Starr, et de l’autre un des hotspots d’août, The Beekman, dernier opus du groupe Thompson Hotels et outsider de l’hôtellerie new-yorkaise, peut-être plus pour très longtemps.

L’un comme l’autre ont en commun des décors spectaculaires réalisés par Roman & Williams, qu’on ne présente plus, pour le premier et par Martin Brudnizki pour l’autre, avec des deux côtés un même goût aussi prononcé que réussi pour le vintage. Si l’un est abrité dans les murs du 11 Howard, autre hôtel du moment déjà présenté, le second dispose quant à lui de deux restaurants non moins fameux, celui du médiatique Tom Collichio dont on parle déjà et celui de l’infatigable Keith McNally à ouvrir la semaine prochaine et qu’on ne devrait pas tarder à voir encenser : Augustine. Bref, au même titre que la Balade de Nan, New York n’en finit pas de revoir sa copie avec au final la même difficulté à marquer sa préférence parmi ces clichés et ces hôtels-restaurants hors du commun.

NAN GOLDIN

THE BALLAD OF SEXUAL DEPENDENCY

du 05/08 au 12/02/17

MOMA

11 West 53 Street

New York, NY 10019

Tel : +212 708-9400

 

LE COUCOU

138 Lafayette Street

New York, NY 1003

T : +212 271-4252

 

 

 

 

THE BEEKMAN

DESIGN-BOUTIQUE

OUTSIDER

123 Nassau Street

New York, NY 10038

beekmaninfo@thompsonhotels.com

T : +212 233-2300