BACK FROM… ACE HOTEL LONDON

Collaboration, échange, partenariat, ancrage, local, racines, valeurs, authenticité, expérience, fait-main, responsabilité, développement  quelques mots pris au hasard et ingrédients d’une même recette dupliquée avec succès pour la 7ème fois autour d’un vieux bâtiment, d’un quarter émergent, d’un parti pris esthétique, d’un confort minimaliste et d’une touche bohème, le tout avec peu de moyens !

Ace et match !

how_new

Une idée, reprise par d’autres depuis, de feu Alex Calderwood disparu ici même ! Devoir à l’associé génial du trio fondateur de ACE Hotel Group constitué de Dave Weigel et Doug Herrik, et en collaboration ici avec le fonds de Barry Sternlicht, encore lui, l’avènement d’une nouvelle forme d’hôtellerie urbaine à destination des « millenials », associant aussi bien clients, staff, fournisseurs et artistes dans une dynamique aussi cool que communautaire. 

Saluer cette fois la présence à bord de talents émergents comme Richard Evans, Jonathan Barnbrook ou Justine Ashbee’s parmi la centaine d’artistes convoqués aussi bien dans les chambres qu’à tous les étages, de David Waddington et Pablo Flack, les gars derrière Bistrothèque à Bethnal Green et Shrimpy’s à King Cross aux manettes du restaurant Hoi Polloi, du duo de baristas champions du monde James Hoffmann et Anette Moldvaer de la brulerie Square Mile Coffee Roasters derrière le café-comptoir Bulldog ou d’Hattie Fox, fleuriste surdouée dans son atelier-boutique That Flower shop.

Avec autant d’invités autour du berceau, ne pas s’étonner de voir ce beau bébé grandir à toute vitesse, 1 an à peine après son ouverture et 15 ans après la création du premier opus à Seattle. Pas une saison, pas un moment artistique aujourd’hui venant à régner sur la ville sans trouver un écho ici au travers d’installations spectaculaires, de “parties” sélects.

ace-london-bath
photo © MR. TRIPPER


ACE LONDON

CHEAP & CHIC

THE VERY BEST

♥♥♥

BOOK NOW

ace-london-board
photo © MR. TRIPPER
Pas une semaine non plus sans assister à l’angle de Redchurch Street à l’ouverture d’un atelier d’artistes, d’une manufacture de design, d’une boutique de créateurs ou d’une galerie plus ou moins underground, ici, dans ce Shoreditch devenu en l’espace de quelques années l’actuel épicentre culturel de la capitale britannique. Un retour aux sources de la diversité et de la créativité et un retour en grâce pour cet ancien quartier de Londres autrefois en déshérence à 2 pas du marché de Brick Lane et à peine 10 minutes à pied des premiers bastions de la City.

ace-london-lounge
LE BAR AVANT LE RUSH DE L’AFTERWORK | photo © MR. TRIPPER
ace-london-corridor
L’ART OMNIPRÉSENT | photo © MR. TRIPPER
ace-london-photo-booth
LE PHOTO BOOTH OBLIGÉ | photo © MR. TRIPPER
ace-london-coach
UNE PARTIE DU SALON AVANT L’HEURE | photo © MR. TRIPPER
Un contraste fort à propos et l’exact reflet de cet Ace Hotel London, naviguant dans un subtil équilibre, entre esprit estudiantin et sophistication urbaine, entre artisanat et style industriel, entre gigantisme et intimisme. Un mastodonte de 265 clés ayant rapidement gagné ses galons de « Very Best Hotel » catégorie « Cheap & Chic. A l’intérieur, seulement 3 suites mais hyper-méga-cool numérotées de 531 à 533 avec près de 60m2 et presque autant de terrasse assortie d’une vue sur le East end et son fameux Gherkin en ligne de mire, mais aussi 58 Superior Deluxe Double à définitivement privilégier pour profiter d’un véritable espace à vivre autour d’une table ronde et d’un canapé lové sous les fenêtres.

Un confort bienvenu dans ces chambres post-estudiantines avec leurs boites de rangements en plastique, leurs couvertures patchworks A.P.C, leurs rallonges multi-prises, leurs escarcelles plutôt rigolotes bourrées de produits en tous genres, ou leurs tableaux de liège sur lequel épingler pense-bêtes, actus de la ville et de l’hôtel. Un liège retrouvé sur tous les plafonds, supports des incontournables ampoules filaments apparentes et des désormais classiques tubes de cuivre courant çà et là, bronze, verre et brique complétant le tableau d’un décor réglé au millimètre.

Des chambres au lobby en passant par les espaces de réunions récemment ouverts au 7ème et dernier étage, réservant des volumes et des vues fabuleuses alentours sous l’installation lumineuse de Fabien Cappello, mais malheureusement inaccessibles, partout un sens du détail affirmé. Hormis une salle de sport aussi désespérément triste que les ascenseurs laissés pour compte par l’équipe créative, pas un cm2 non investi par la créativité, chaque chambre se payant le luxe d’une oeuvre d’art murale personnalisée, de radios Revo, de guitares Martin & Co (pour certaines) ou de tourne-disques Rega à disposition. Une raison suffisante pour faire un saut au rez-de-chaussée mais à l’extérieur dans l’échoppe de Sister Ray, le temple anglais du vinyl !

ace-london-bar
LE BAR | photo © MR. TRIPPER
ace-london-polloi-bis
L’EXCELLENT  RESTAURANT HOI POLLOI | photo © MR. TRIPPER
ace-london-bulldog
LE COMPTOIR DU BULLDOG | photo © MR. TRIPPER
ace-london-polloi
LE BAR DU HOI POLLOI | photo © MR. TRIPPER

Quel dommage pourtant d’avoir à sortir pour cela comme pour se rendre au pop-up store d’ Opening Ceremony de l’autre côté ou entre les deux chez Lovage, ce juice bar healthy addictif ne servant aucun de ses breuvages miracles à l’intérieur à moins d’aller le chercher par soi-même ! Imaginer aller le chercher au saut du lit sous la pluie, même ridiculement et fort confortablement vêtu d’un des peignoirs de Wings+Horns : «no way» ! Heureusement garder à disposition le petit comptoir du Bulldog pour un thé, un café, un gateau sur le pouce ou un petit déjeuner express ou l’excellent Hoi Polloi, aussi bon que bon marché et ouvert du matin au soir sans interruption ! Un point de ralliement du quartier tout comme le bar-club Miranda en sous-sol pour sa programmation pointue, l’Atelier de Hattie Fox pour ses compositions poétiques malheureusement trop rares à l’intérieur ou le lobby petit théâtre de socialisation et véritable ode à la marque à la pomme, chacun, résidents ou clients de l’extérieur, envahissant avec son « laptop » le moindre mètre carré d’espace disponible pour travailler ou échanger, le wifi étant ici gratuit et véloce comme partout dans l’hôtel : un rêve tout comme les sublimes vélos Tokyo Bike à dispo !

 

ace-london-wall
LA SIGNALÉTIQUE TRÈS ÉTUDIÉE | photo © MR. TRIPPER
ace-london-entrance
L’ACCÈS AUX ESPACES DE RÉUNION | photo © MR. TRIPPER
ace-london-guitar
GUITARE MARTIN & CO | photo © MR. TRIPPER
ace-london-lamp
DÉTAIL DE LA SUITE 532 | photo © MR. TRIPPER
Au chapitre des regrets, n’avoir in fine pas grand chose à déclarer hormis l’absence de douche en lieu et place de baignoires pas très Génération Y et réel faux pas, les mini-bars automatiques, l’une des inventions les plus ridicules du monde hôtelier… loin des frigos SMEG garnis et en libre service en suites !

Un privilège réservé à ceux prêts à débourser aux alentours de 500£ la nuit, somme toute un tarif plutôt raisonnable pour la superficie et la terrasse, à comparer à la centaine de pounds guère plus pour s’offrir une chambre standard.

A condition de s’y prendre à l’avance, comme toujours et de se rendre sur acehotel.com/reservations/london en prépayant sa nuit ! Du sans-filet, plutôt ironique chez Ace !

Collaboration, authenticité et responsabilité

265 chambres dont 3 suites seulement 531, 532 et 533 avec terrasses à privilégier

100 Shoreditch High Street, Londres E1 6JQ, Angleterre | Aéroports de Londres, LON| Itinéraire : rome2rio.com

Obtenir l'itinéraireOuvrir la carte toute seule en mode plein écran
ACE HOTEL LONDON | CHEAP & CHIC | THE VERY BEST 

chargement de la carte - veuillez patienter...

ACE HOTEL LONDON | CHEAP & CHIC | THE VERY BEST  51.525744, -0.077236 Read more... [su_button url=\"https://www.acehotel.com/london\" background=\"#000000\" color=\"#ffffff\" wide=\"yes\" center=\"yes\" text_shadow=\"0px 0px 0px 0\"]BOOK NOW[/su_button]Ace Hotel Shoreditch, Shoreditch High Street, Londres, Royaume-Uni (Itinéraires)

Ouvert toute l’année 

Jan. Fev. Mar. Avr. Mai Jui. Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc.
11° 14° 18° 21° 23° 22° 20° 15° 11°
Let’s goWhy notNo way

Dave Weigel, Doug Herrik et feu Alex Calderwood, fondateurs | Richard Evans, Jonathan Barnbrook ou Justine Ashbee, artistes-décorateurs | David Waddington et Pablo Flack, restaurateurs | James Hoffmann et Anette Moldvaer, baristas |Hattie Fox, fleuriste

Décor réglé au millimètre, sens du détail affirmé, oeuvres d’art à tous les niveaux, radios Revo, guitares Martin & Co (pour certaines) et tourne-disques Rega, restauration exemplaire entre Lovage, Bulldog et Hoi Polloi, vélos Tokyo bike, fleuriste Hattie Fox 

À partir de 235€ TTC env. avec petit déjeuner en chambre standard et 780€ en suite.

Tel : + 44 (0) 20 7613 9800 | Email : enquire.ldn@acehotel.com | Web : acehotel.com/london

ace-london--fridge
LE MINIBAR DE LA SUITE 532 | photo © MR. TRIPPER
ace-london-corner-mrtripper
LE TOURNE DIISQUE REGA | photo © MR. TRIPPER
ace-london-words-mrtripper
L’ART TYPOGRAPHIQUE | photo © MR. TRIPPER