BACK FROM… AIR FRANCE A380


La question pour Air France a longtemps été de faire du ciel le plus bel endroit de la terre selon la formule d’une publicité devenue célèbre. Aujourd’hui, il est question d’y respirer un peu d’air de France. Il faut avouer que ce petit air là fait du bien depuis le lancement de cette nouvelle campagne de communication mondiale et la montée en gamme progressive de la flotte selon les préceptes du programme « Best & Beyond » lancé fin 2013 et devant se terminer par le réaménagement complet de toutes les cabines 777 à l’été 2016.

Un peu d'air de France ?

how_new
La mise en place de l’A380 sur maintenant 8 destinations – Abidjan, Hong Kong, Johannesbourg, Los Angeles, Miami, New York-JFK, Shanghai et tout récemment Mexico – n’est pas tout à fait étrangère à ce plaisir retrouvé de voyager avec la compagnie française même si ce dernier passe encore trop souvent par le hangar de maintenance, comme pour toutes autres compagnies à travers le monde, et que ses cabines n’ont toujours pas bénéficié des derniers aménagements, à ce jour. Aucun retrofit n’étant encore prévu pour cet appareil que d’aucuns considèrent à raison comme l’un des plus beaux oiseaux du monde à la suite de Concorde, il faudra se contenter d’un confort en théorie moindre et d’une palette de couleurs singulière à bord.

Et pourtant, ce vol AF438 reliant justement Mexico au départ de Paris CDG et de son Terminal 2E a largement de quoi séduire. Évidemment pas pour l’ensemble des 516 sièges équipant ce quadri-classe mais surtout pour les 80 constituant la cabine Business regroupée au pont supérieur, privilège rappelant les riches heures du B747 tout juste parti en retraite et dont il prend désormais la place sur cette destination.

air-france-a380-lounge-mrtripper
LOUNGE TERMINAL 2E | photo © Mr. TRIPPER


AIR FRANCE A380

AIRPLANE

THE VERY BEST

♥♥♥

BOOK NOW

air-france-a380-lounge-mrtripper
LOUNGE TERMINAL 2E | photo © Mr. TRIPPER
Pourquoi ? Tout d’abord parce que cette fameuse palette de grège, de bleu glacier et de blanc pur nous ramène inévitablement à la trilogie aussi évidente que réconfortante de la terre, du ciel et des nuages. Et elle est imparable à remplir son rôle, très loin des dorures ayant cours ailleurs et symbolisant un luxe loin d’être universel ou actuel. Le vrai luxe, c’est ici l’espace et ce sentiment de pureté que l’on savoure de son siège, certes toujours en configuration 2-2-2 au lieu de la règle maintenant communément admise des 3F : Fully flat, Full access & Full privacy, en embrassant d’un seul regard la cabine ou en cherchant par l’un des 220 hublots les ailes majestueuses de cet appareil tout en courbes et en douceur. Grâce à cette atmosphère reposante et paisible grandement redevable à la pressurisation considérablement réduite par rapport à son prédécesseur, au système d’éclairage modulable selon les phases de vols et surtout aux moins 5 décibels de l’avion qui font toute la différence, tout semble sourire à quelques 10.000 mètres d’altitude à l’unisson du personnel qui peut s’avérer, comme ce jour là, d’une précision et d’un dévouement sans égal. On en viendrait presque à oublier l’inutile galerie pompeusement dédiée à l’art et à la culture située à la proue et qui aurait pu servir de cadre à un véritable espace bar bien plus bien agréable, à l’image de celui de Qatar Airways. De même, on en oublierait de relever encore quelques fausses notes qui échappent encore au « think tank » de Servair, filiale d’Air France et présidée par Joël Robuchon, ayant placé sur la ligne François Adamski qui se relève plutôt à la hauteur de l’exercice toujours difficile de la gastronomie embarquée.

air-france-a380-lounge-mrtripper
LOUNGE TERMINAL 2E | photo © Mr. TRIPPER
air-france-a380-lounge-mrtripper
LOUNGE TERMINAL 2E | photo © Mr. TRIPPER
air-france-a380-lounge-mrtripper
LOUNGE TERMINAL 2E | photo © Mr. TRIPPER

Qu’importe donc les quelques petites fautes de goût dans cette harmonie retrouvée comme le beurre sous vide, l’huile d’olive en mini flacon labellisé Oliviers & Co, la boite en carton des amuse-gueules ou le plateau gris superflu entre la nappe blanche et l’assiette qui devrait bientôt disparaître au profit d’un service enfin réalisé à la seule assiette. Préférer retenir la jolie et aérienne vaisselle signée Jean-Marie Massaud, ainsi que les couverts en argent du même pour Christofle, les liens de serviettes gris, rouge ou bleu selon les repas, les salières et poivrières rouges comme les inserts lignés dans la moquette rappelant notre emblème tricolore. Passer également sur les inévitables produits Clarins, bien en-deçà des produits Biologique Recherche réservés à l’espace Première, mis à disposition dans des toilettes dont on aimerait toujours un peu plus de sophistication pour retenir une trousse de toilette au contenu amélioré, un casque réducteur de bruits performant, une couette moelleuse et un oreiller en duvet plutôt confortables. Mais le pitch ne serait pas complet sans celui de ce fauteuil qui malgré sa légère inclinaison s’avère toujours être à la hauteur avec ses 2 mètres de long, un choix de vidéo faisant comme toujours la part belle au cinéma français comme aux têtes d’affiche et des magazines de bord toujours parmi les plus riches du marché.

air-france-a380-lounge-mrtripper
LOUNGE TERMINAL 2E | photo © Mr. TRIPPER
air-france-a380-lounge-mrtripper
LOUNGE TERMINAL 2E | photo © Mr. TRIPPER
air-france-a380-lounge-mrtripper
LOUNGE TERMINAL 2E | photo © Mr. TRIPPER
Évidemment, reste le prix de ce rêve souvent très au-dessus de la concurrence, pour peu que la compagnie soit en situation de quasi-monopole. Heureusement, le programme Flying Blue et ses primes-promos, abaissées jusqu’à moins 50% en début de chaque mois (le cas encore pour le mois à venir sur Mexico) peuvent aider à tutoyer un peu plus souvent cette élégance française dans les airs mais aussi au sol puisque, pour cette rotation, le départ se fait au Terminal 2E et permet de bénéficier du salon réalisé par Noé Duchaufour Lawrance, promenade contemporaine parfaitement en phase avec cette idée d’un voyage synonyme de plaisir et suffisamment agréable pour hisser cette expérience globale de vol Paris-Mexico en A380 au rang des “Very Best” !

Airbus A380 | 4 classes de réservation | 516 sièges | Business Class : 80 passagers au pont supérieur, configuration 2-2-2siège inclinable à 180° de 200 x 61 cm

Au départ de Paris Charles de Gaulle vers 8 destinations (hiver 2015-16) : Abidjan, Hong Kong, Johannesbourg, Los Angeles, Shanghai, Miami, New York-JFK et Mexico

Salon Terminal 2E parfaitement pensé par Noé Duchaufour Lawrance, Sap Clarins en Lounge, cabine aérée et silencieuse, cuisine embarquée en progrès, confort à bord sans reproche, personnel dévoué

À partir de 3.905€ (tarif aller-retour Paris-Mexico en Classe Affaires) ou à partir de 97.500 miles (promotion valable du 1er au 31/03/16) 

Tel : 3654 ou  0 892 70 26 54   | Web : Air France

air-france-a380-lounge-mrtripper
LOUNGE TERMINAL 2E | photo © Mr. TRIPPER