BACK FROM… FONTENILLE MENORCA TORRE VELLA

Dans les Baléares, je demande la petite sœur ! La plus méconnue des quatre tient enfin sa revanche ou tout du moins s’apprête à vivre son heure de gloire. On ne va pas refaire ici l’historique de Minorque mais il faut avouer que depuis les ouvertures consécutives de Can Faustino, Casa Telmo et surtout Torralbenc, on attendait que quelqu’un veuille bien poursuivre la conquête pacifique de l’ile et lui insuffler un caractère supplémentaire ainsi qu’une belle dose de modernité.

Bien plus qu'une jolie pastorale !


C’est aujourd’hui chose faite et on le doit entre-autres depuis quelques mois à Es Bec d’Aguila, à l’Experimental Menorca et aux Domaine de Fontenille qui viennent, pour ces derniers, d’ouvrir non pas un mais deux lieux sous l’appellation Fontenille Menorca. Torre Vella et Santa Ponsa sont les deux têtes de cet aigle bienveillant que les directions et le style opposent au sein d’un domaine presque d’un seul tenant de quelques 400 hectares. Laissons pour l’heure la très aristocratique Santa Ponsa sur laquelle nous reviendrons dans quelques temps pour nous intéresser aujourd’hui à l’ancienne ferme surmontée d’une tour fortifiée à qui elle doit son nom.

Torre Vella fait sans conteste partie de ces domaines agricoles à la beauté sauvage 

Ouverte en juillet dernier Torre Vella fait sans conteste partie de ces domaines agricoles à la beauté sauvage déjà vus ailleurs de Marrakech à Monsarraz. Si la grande bâtisse aux murs chaulés de blanc et ses dépendances n’ont pas le dépouillement d’un Berber Lodge ou la sophistication toute relative d’un Sao Lourenco do Barrocal, elles n’en restent pas moins de parfaits exemples de cette ruralité retrouvée à l’aune d’un siècle en mal de valeurs et en quête de sens.

la « finca » (…) classée « bien culturel d’exception » a gagné en panache sans se départir de sa nature.

Au prix d’une rénovation d’envergure, la « finca » fidèle aux traditions minorquines et classée « bien culturel d’exception » a gagné en panache sans se départir de sa nature. Rien ne vient y trahir son attachement à la terre. Un simple panneau de bois en marque l’entrée au détour d’un chemin comme seul Minorque sait les accueillir, bordé de ces murs de pierres sèches appelés « tancas ». Tout autour des champs de luzerne, de blé ou d’orge côtoient palmiers sauvages, chênes verts, oliviers argentés, figuiers et pins embaumants à perte de vue jusqu’à la mer. Indiscernable de Torre Vella, la grande bleue borde pourtant le domaine réservant sans doute l’année prochaine une part de sa côté dentelée à une plage divine et secrète, l’une des 250 que compte l’île, accessible pour l’heure en bateau. Ce pourtour côtier se laisse néanmoins déjà admirer au prix d’une balade bucolique à travers la garrigue odorante. Au point culminant de la falaise, des tables de rotin, des lits de repos ou une plateforme ont ainsi été installés loin les uns des autres pour que chacun puisse jouir de cette vue imprenable et mémorable, de la méditation matinale à l’apéritif au coucher du soleil en passant par l’heure du déjeuner. Le terrain de jeux de cet “agroturismo” aux accents de bohème n’en est encore qu’à ses balbutiements mais réserve déjà un champ de possibles à la hauteur des moyens déployés par Guillaume Foucher et Frédéric Bouisse dans cette nouvelle aventure.

Le terrain de jeux de cette retraite aux accents de bohème (…) réserve déjà un champ de possibles à la hauteur des moyens déployés

Après Fontenille, Les Bords de Mer, Les Hortensias du Lac sur lesquels nous reviendrons et avant encore tant d’autres aventures dont ils ont le secret, le couple de parisiens qui a trouvé ici la retraite dont il rêvait n’a pas ménagé sa peine. Une fois de plus Guillaume s’est attaché et personnellement acharné au jardin révélant au maximum la rousseur de la terre dans un contraste saisissant avec la blancheur de l’architecture et révélant au passage un monde végétal tout en douceur et en affleurement.

Torre Vella n’aspire pas qu’à un plaidoyer pour la ruralité

L’exemple le plus réussi en est sans doute le vaste bassin principal serti au milieu des labours, avec ballots de paille en perspective et océan de plumes en pourtour. Accessible par une série de passerelle en bois, le reliant à de délicieux ilots abrités par de larges et élégants parasols aux tonalités neutres, il a des allures d’abreuvoir dans une savane imaginaire. Si l’ensemble se veut sauvage à l’image de l’Afrique, la faune est pourtant tout autre, pas plus de fauve à signaler au détour d’un bosquet que d’éléphant à surprendre dans ses ablutions matinales. Seuls quelques chevaux gentiment parqués à l’entrée du domaine nous rappellent qu’autrefois se tenait ici une ferme dont les anciens boxes ont depuis été transformés en de superbes suites avec bassins privatifs. Autres temps, autres mœurs. Torre Vella a cédé aux sirènes de la modernité, ne reniant pas au détour de ses 17 chambres virginales  un confort parfois superflu à l’image de télévisions s’invitant sur les murs, comme toujours avec plus ou moins de bonheur, ou d’objets n’ayant d’autre raison que de combler une certaine peur du vide bien commune dans le monde de l’hôtellerie. Mais ne nous y trompons pas, Torre Vella n’aspire pas qu’à un plaidoyer pour la ruralité dont la cour minérale et inoubliable constituerait le point d’orgue. Il s’agit aussi avec Santa Ponsa de former un cadre de villégiature aussi complémentaire qu’agréable, et de ce point de vue-là, force est de constater la réussite évidente de l’entreprise.

À Torre Vella, prédomine la joie simple et immédiate d’être en prise directe avec la terre

Si Santa Ponsa offre une certaine exubérance, à Torre Vella, prédomine la joie simple et immédiate d’être en prise directe avec la terre, de pouvoir en battre le sol, d’en caresser les murs pierreux ou chaulés, d’étreindre les oliviers et d’effleurer les foins, de compter les papillons ou les coccinelles venus en nombre y déployer leurs ailes dans la lumière. Sur ces arpents arides et rustiques brûlés par le soleil, on voudrait pouvoir se perdre à l’image d’un regard qui porte vers l’infini, ici vierge de toute construction. On laisserait bien le temps s’y figer comme dans un tableau de Millet si la cuisine essentielle d’Albert Riera ne nous rappelait à la réalité à intervalles réguliers. En charge de la restauration du domaine et basé pour l’heure à Torre Vella dans l’attente de l’ouverture au printemps prochain du restaurant principal à Santa Ponsa, l’ibère n’a pas son pareil pour sortir dans la lignée d’un petit déjeuner aussi délicieux que généreux des assiettes à la fois simples et percutantes dans un registre de tapas pile dans l’air du temps et renouvelé quotidiennement en fonction des productions du domaine ou des arrivages du marché. Ses rillettes de sardines citronnées aux agrumes du jardin ou son « son sos », cette friture d’éperlans couronnée d’un aïoli monté au siphon donnent aux tables de bois planquées à l’ombre de la treille, dans l’ancienne étable agrémentée d’iconiques oreilles de figuiers ou à découvert dans la cour intérieure inondée par la lune le soir venu, un immanquable allant.

Lalelisé Relais & Châteaux, à l’instar des autres Domaines de Fontenille, Torre Vella, la rurale, se veut bien plus qu’une jolie pastorale

Tout aussi délicieusement menée par Sonia Pons Vidal, à la tête de Fontenille Menorca, la suite de l’équipe n’est pas en reste distillant le charme des premières fois et l’assurance des bonnes maisons que suggère la fleur de lys épinglée au corsage brodé des demoiselles ou au polo des messieurs. À peine ouvert et déjà labelisé Relais & Châteaux, à l’instar des autres Domaines de Fontenille, Torre Vella, la rurale, se veut bien plus qu’une jolie pastorale. A suivre…| Images Mr. Tripper


Fontenille Menorca Torre Vella*
Design-boutique | The very best
 
Carretera de Lucalari, Alaïor | Minorque, Iles Baléares | Espagne
T : +34 660 483 350
M : reservations@fontenillemenorca.com
À partir de
160€TTC/nuit en Torre Vella Classique


* Pour toutes vos réservations et bénéficier d’avantages exclusifs tels que surclassement, early-check-in, late check-out, crédit spa ou F&B, etc : booking@mrtripper.com

fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-1
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-2
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-3
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-4
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-5
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-6
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-7
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-8
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-9
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-10
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-11
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-12
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-13
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-14
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-15
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-16
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-17
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-18
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-19
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-20
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-21
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-22
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-23
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-24
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-25
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-26
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-27
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-28
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-29
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-30
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-31
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-32
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-33
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-34
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-35
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-36
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-37
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-38
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-39
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-40
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-41
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-42
fontenille-menorca-torrevella-mrtripper-43