MR. TRIPPER IS BACK FROM… ROYAL CHAMPAGNE

Là-haut sur la Montagne de Reims, au bout d’une route en lacets a surgi, au cœur de l’été et dans une relative discrétion, une sorte d’ovni de pierre grège immergé dans un océan de vignes verdoyantes classées au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Depuis ses nouvelles et larges baies vitrées, on aperçoit toujours Hautvillers et son église, berceau de la champagne et paroisse du légendaire Dom Pérignon, la commune d’Ay bien connue des cruciverbistes ou encore la riche Épernay en contrebas. Pourtant de l’ancien relais de poste où s’arrêtaient, sur le chemin de leur couronnement, les prétendants au trône de France comme dit-on Napoléon, il ne subsiste que peu de chose.

Make it pop !


Sur la façade de ce qui s’est mué au fil du temps en un Relais gourmand labelisé Relais & Châteaux, Il y a bien encore son enseigne au garde à vous et quelques anneaux d’attaches pour d’invisibles chevaux, mais pour le reste le Royal Champagne a bel et bien entamé une spectaculaire métamorphose. Si d’aucuns pourront toujours douter de la réussite de cette greffe opérée par l’architecte rémois Giovanni Pace, personne ne saurait ôter à cet amphithéâtre de verre et de pierre claire son impériale stature. Aussi composite que surprenant et pour le moins inattendu dans la région, ce projet de 30 millions d’euros s’étendant sur 10.000m2 ne connaît que peu d’équivalent en France. Tout en démesure, en grandes largeurs, coursives et déambulations labyrinthiques, ce balcon posé sur les vignes et tutoyant les nuages a décidé d’imposer sa marque bien au-delà de la Champagne.

Aussi composite que surprenant et pour le moins inattendu dans la région, ce projet (…) ne connaît que peu d’équivalent en France.

Comme un écho à la monumentalité extérieure, l’architecte d’intérieur Sybille de Margerie, a convoqué en renfort d’un style, dont on ne s’est jamais montré vraiment fan, la figure impériale de Napoléon. Déclinée en statuaire ou en trompe l’œil aussi évident que géant, la figure de l’empereur s’imprime aussi sur chacun des livres à disposition en chambre ou en bibliothèque et de manière plus subtile dans un jeu d’abeilles ornant les pas de portes des 49 chambres et suites intégralement tournées vers l’immensité des vignes. Si dans les parties communes de ce vaisseau fait de pierre blonde et de bois clair, le champagne offre son effervescence et les reflets de sa couleur d’or jusque sur les murs et les plafonds, il se fait plus discret dans ces chambres aux allures de suites, laissant à la vigne en rameaux et fleurs exubérantes le soin de proliférer sous la forme de tissus tendus oscillant entre jaune, rose et bleu selon les catégories. Dans chacune d’entre-elles, flotte un indéniable parfum de confort. Lits opulents, canapés cosy, petits salons, dressings et salles de bains extra-large, machines à café et minibar parfaitement achalandés, rien ne vient à manquer dans ces spacieuses cabines de quelques 45 m2 minimum, qui au lieu de surplomber les flots enjoués d’un océan tourmenté tournent leurs balcons vers l’immensité d’une campagne livrée au silence et au seul bruit des clochers voisins.

Le panorama si grandiose soit-il, ne saurait être le seul attrait du lieu

S’il est une chose qui frappe sur cette colline de Champillon, c’est bien la sérénité absolue de pareille contemplation, dont les suites d’angle dites panoramiques ou l’unique Suite Joséphine offrent le plus bel exemple. Mais le panorama si grandiose soit-il, ne saurait être le seul attrait du lieu. Avec 1.500m2, 9 cabines de soins dont deux doubles, une salle de yoga et de fitness dernier cri, deux piscines dont une extérieure et l’autre de 25 mètres toutes deux en prise directe avec la nature, le spa signé Biologique Recherche ne fait pas dans la demi-mesure. Luisant de mille feux, il se veut à l’image de ce lieu prêt à porter haut et fort les couleurs de ce terroir voué à l’excellence. Il paraissait inconcevable que cette champagne-là, celle des vignes et de la campagne n’ait pas d’autre porte étendard que les urbaines Crayères ou l’éclectique Assiette Champenoise. En se posant à 45 minutes de Paris porte à porte, Royal Champagne s’est d’emblée affirmé comme La destination de week-end par excellence. À la fois grand hôtel avec gouvernante en chef et concierge aux clés d’or, cette nouvelle propriété de Champagne Hospitality à qui l’on devait déjà Leclerc Briant, délicieux champagne et charmante maison d’hôtes à Épernay mais surtout le Barthélémy sur l’ile du même nom, tient également du resort tant la palette de ses activités au cœur du vignoble s’avère riche. Passons sur les croisières sur les bords de Marne, la découverte des villages et des caves des environs en vélo ou voiture électriques, les pique niques champêtres ou les vols en montgolfière dans ce décor de carte postale, il n’est nul besoin de sortir pour profiter de ce qu’à offrir Royal Champagne.

L’impériale et moderne demeure ne devrait pas avoir trop de mal à faire de sa nouvelle devise, « Make it pop », une réalité

En plus de son spa grandiose, de son bar avec vue, de ses terrasses plantées et potagères où les cuisiniers se fournissent à la pince comme à la minute, ses deux restaurants sont devenus le point d’attraction d’une clientèle aussi bien locale qu’internationale. Si le bien nommé Bellevue avec sa fresque de hussards du régiment Royal Champagne en version XXL, ses lustres à pampilles de cristal façon stalactites, et ses assises lie de vin manque encore d’un supplément d’âme à l’image d’une assiette encore en retrait à ses débuts, celles du Royal font déjà l’unanimité. Signées Maison Fragile x Nicolas Ouchenir pour le contenant, Jean-Denis Rieubland (ex deux étoiles au Chanteclerc) pour le contenu, ces compositions millimétrées servies sous les yeux concupiscents des anciennes amours napoléoniennes de Marie- Louise à Joséphine en passant par Marie ou Désirée jouent d’ores et déjà dans la cour des grands. À l’instar du spectaculaire escalier hélicoïdal ouvert sur le ciel et menant au Salon dit des Fines bulles où se dégustent grandes cuvées et petites productions de champagne sous l’œil éclairé du sommelier Daniel Pires, elles s’en vont assurément tutoyer les étoiles.

Menée aujourd’hui tambour battant par Vincent Parinaud et une équipe de petits soldats aussi dévoués que sympathiques, l’impériale et moderne demeure ne devrait pas avoir trop de mal à faire de sa nouvelle devise, « Make it pop », une réalité. La Champagne y a déjà trouvé son nouveau porte-étendard. | Images Mr. Tripper

Royal Champagne
Grand Hotel | A good choice | Membre Relais & Châteaux

Bellevue, 51160 Champillon (Epernay) | France
T : +33 (0)3 26 52 87 11
À partir de : 485€TTC/jour | wifi inclus


* Pour toutes vos réservations et bénéficier d’avantages tels que surclassement, early check-in, late check-out, etc : booking@mrtripper.com