BACK FROM… HOTEL ROYAL ÉVIAN

Impossible de ne pas commencer par lui, le Lac bien sûr ! Irrésistible spectacle que ce Léman valant tous les autres, absorbant et fascinant, ondulant au gré de ses courants et des navires le traversant de part en part, d’une rive à l’autre entre la France et la Suisse, changeant sa couleur au fil de la course de l’astre solaire se levant ici à l’ouest et se couchant à l’est du regard, sensation unique et étrange, l’architecte Jean-Albert Hébrard ayant préféré lui donner la primeur sur le soleil et garder les premiers massifs alpins en contreforts de ce paquebot comme subtilisé au Lac pour être suspendu dans un écrin verdoyant de 19 hectares sur les hauteurs d’Evian les Bains, la célèbre source censée faire rajeunir et réjouir à 1h30 de Genève par la route ou seulement 25 minutes de Lausanne par le Lac, toutes deux atteignables au prix d’un voyage plus que parfait en Lyria, le TGV franco-suisse aux services bien supérieurs à son homologue 100% français débarquant lui directement en Gare d’Evian.  

Royal balcon sur le Léman !

how_new Mais comment se passer de cette traversée entre les rivages vaudois et chablaisien, assurée toute l’année et en saison par l’un des ces derniers bateaux à aube arborant avec panache la croix helvète rouge et blanche sur l’azur du lac le plus grand d’Europe occidentale ? Une idée romantique, une concession au temps et à l’art du voyage, un plaisir hédoniste au charme suranné, tout à la fois, comme un prélude nécessaire à la villégiature dans cet hôtel de montagne et régionaliste avant tout, Palace Art Nouveau de surcroît et désormais figure de proue d’un nouvel art de vivre et d’une fierté française retrouvée, se voulant dans ce cadre aussi unique qu’insensé le théâtre conscient ou pas d’une élévation physique et morale, rien de moins !

une destination se vivant désormais pratiquement à l’année, liant les saisons comme le passé et le présent


Autres temps, autres mœurs pourtant, les séjours s’étant réduits et les saisons allongées, n’avoir plus que comme lointain souvenir cette époque voyant débarquer uniquement pour la belle saison, ces riches et célèbres clients venus le plus souvent en famille prendre les eaux. Les Rencontres Musicales en juillet, l’Evian Championship en septembre n’étant aujourd’hui que quelques uns des passages obligés d’une destination se vivant désormais pratiquement à l’année, liant les saisons comme le passé et le présent, les plaisirs des bains de soleil et les joies du ski, les loisirs et la culture dans un même élan et un équilibre propre à cet esprit Resort.

LA SUSPENSION MONUMENTALE ORNANT LA ROTONDE CENTRALE | photo © MR. TRIPPER



HOTEL ROYAL ÉVIAN

RESORT

A GOOD CHOICE

♥♥

BOOK NOW

LES ARABESQUES DE LA ROTONDE CENTRALE RAPPELANT LES COURBES DU LAC | photo © MR. TRIPPER
LES COURONNES DE FLEURS TRESSÉES PAR JAULMES | photo © MR. TRIPPER
LE MONOGRAMME DU ROYAL OMNIPRÉSENT | photo © MR. TRIPPER
LE NOUVEAU VESTAIRE DESSINÉ PAR F. CHAMPSAUR | photo © MR. TRIPPER
Tenir là peut-être toute la complexité de l’endroit ! Pour en avoir connu de ces Grands Hôtels, de ces grandes dames d’un autre siècle peuplant avec grandeur les rivages de France et d’Europe, dressant fièrement leurs imposantes bâtisses souvent blanches, leurs tourelles parfois trop hautes et s’accrochant à d’autres souvenirs d’un passé déjà révolu au moment de leur édification, faisant déjà fi de la modernité au tournant du siècle précédent, savoir la difficulté de la réinvention et de la pérennité ! Continuer à faire vivre un paquebot de 25.000m2 et autrefois doté de 250 chambres, n’étant pas la plus aisée des tâches ! Avoir converti le lieu en un Resort quelques décennies auparavant pour tenter de lui faire reprendre le chemin d’un Palace au jour d’aujourd’hui tenant du numéro d’équilibriste et pourquoi pas d’une certaine schizophrénie. Que dire donc maintenant, de cet Hôtel Royal Évian tout juste libéré de sa deuxième campagne de rénovation et aminci avec 150 clés, réparties en 131 chambres et 19 suites pour la plupart inédites et toutes sans exception réinventées avec un talent rare ?

131 chambres et 19 suites pour la plupart inédites et toutes sans exception réinventées avec un talent rare


Tout d’abord et pour ne plus avoir à y revenir, regretter l’ajournement du projet de rénovation du Spa, du restaurant-terrasse d’été curieusement baptisé l’Oliveraie ou de la piscine sur le Lac relégués par conséquent dans un anachronisme évident avec le reste de l’entreprise finalement initiée par la Famille Riboud, propriétaire des lieux par le truchement du Groupe Danone, et admirablement conduite par l’architecte des Monuments Historiques, François Châtillon, associé au toujours plus talentueux François Champsaur, s’imposant avec cette réalisation hors du commun comme l’un des très grands avec qui devoir compter dans le monde de l’hôtellerie de demain !

Avoir réussi à propulser l’Hôtel dans une telle contemporanéité tout en préservant l’héritage d’Hébrard et de Gustave Jaulmes, auteur ici des plus belles et imposantes fresques de son temps, tenant assurément du miracle ! Délesté de l’illusion de croiser, au détour de couloirs revampés par l’accrochage très contemporain des photos de cette époque chérie par Lartigue, les fantômes d’Edouard VII en l’honneur de qui la construction fut décidée, de l’Aga Khan III y ayant gardé son appartement privé à l’année, d’autres têtes couronnées, hommes politiques, écrivains, stars de cinéma ayant fait les riches heures du lieu, se sentir merveilleusement bien dans son époque, prêt à écrire les nouvelles pages d’une histoire commencée 100 ans auparavant !

royal-evian-bed-mrtripper
LES LITS D’ÉPOQUE EN LAITON DORÉ CONSERVÉS | photo © MR. TRIPPER
royal-evian-blanket-mrtripper
LES FAMEUSES COUVERTURES BOUTON DO’R SIGNÉES ARPIN | photo © MR. TRIPPER
royal-evian-frame)mrtripper
L’UNE DES 400 PHOTOS BELLE-ÉPOQUE | photo © MR. TRIPPER
LE CHIFFRE DU ROYAL | photo © MR. TRIPPER
UNE POINTE DE JAUNE SOLAIRE POUR RÉVEILLER L’ENSEMBLE | photo © MR. TRIPPER
LA SUSPENSION-SUCLPTURE DE LA RTONDE DU PETIT DÉJEUNER | photo © MR. TRIPPER

Ne pas finir de se féliciter du charme absolu et des finitions remarquables de ces chambres, évidemment à préférer tournées vers le lac et quitte à choisir dans les catégories Junior Exclusive, Belle Epoque ou Rotonde. S’y régaler au choix de terrasses aussi panoramiques qu’extatiques, d’éléments décoratifs et de mobilier en citronnier d’époque revisités ici avec art en quantités et en proportions judicieuses contrairement à d’autres hébergeant plusieurs essences en combinaisons plus ou moins heureuses, mais aussi et surtout de salons, bureaux ou salles de bains, découverts derrière de lourdes portes de bois clair et aux poignées de bronze, où écrire, lire ou prendre son bain comme en lévitation sur le lac à l’instar de ces suspensions d’époque monogrammées et restaurées, symboles de cet état de bien être inhérent au lieu et aux chambres dont éprouver la plus grande difficulté à s’extraire. Passer sur le minibar automatique, pire des inventions modernes, et sa facturation à ce niveau de standing, pardonner l’absence de système audio, le silence étant ici d’or, à l’image des lits à barreaux de laiton presque tous préservés, des couvertures signées Arpin et brodées du monogramme de l’hôtel, des fauteuils à oreilles ou coussins tendus de lainages solaires, des arabesques dans les moquettes épaisses contrastant avec la déclinaison de bleus du plus sombre au plus tendre dans une harmonie parfaite et totalement réinventée, le bleu poudré du lac s’étirant en têtes de lits plus que parfaits, le reste des murs gardant leur couleur de lait rappelant le ciel si particulier ici. Impossible de ne pas verser dans le lyrisme à la contemplation du lac enveloppant les alentours dans un silence presque absolu, ponctué parfois par les cris de joie de quelques enfants s’essayant au “putting” sur le mini terrain de golf aujourd’hui posé en lisière du parc et autrefois déchiré par le brame des biches en liberté.

Impossible de ne pas verser dans le lyrisme à la contemplation du lac enveloppant les alentours dans un silence presque absolu


Des balcons ou des salons, derrière les vitres anciennes refaites à l’identique ou au travers des voilages flottant au vent découvrant les gazons vert tendre, le lac en majesté en toile de fond et la piscine s’y jetant au loin, goûter à cette même sensation de repos pour le regard comme pour l’âme, une brise légère parcourant ce paquebot aux allures de maison de famille aujourd’hui agrémenté de liseuses, canapés et coussins de velours colorés s’harmonisant à la perfection avec les fresques de Jaulmes, ses divins plafonds à la grammaire savante mêlant couronnes de fruits et de fleurs, oiseaux de paradis, fontaines de jouvence dans de symboliques bacchanales ou d’élégiaques compositions. L’accrochage mêlant lithographies, tirages d’époque, aquarelles, et gouaches, noir et blanc ou couleurs, l’adjonction de marbre de Carrare dans d’inouïes proportions, l’emploi de led dans des lustres sculptures, la création de bibliothèques conçues comme des cabinets de curiosités, l’apport de mobilier spécialement dessiné pour l’endroit parachevant cette rénovation exemplaire et aux finitions remarquables. Avoir rarement vu un ensemble d’une telle évidence, tout semblant couler de source, quoi de plus normal à Evian !

royal-evian-fresco-mrtripper
L’ART DEU DÉCOR SELON JAULMES | photo © MR. TRIPPER
LISEUSES ET CANAPÉS DE VELOURS POUR UN ESPRIT MAISON DE FAMILLE | photo © MR. TRIPPER
royal-evian-pool-mrtripper
LA PISCINE À DÉBORDEMENT SUR LE LAC ORNÉE DE SON ROYAL EMBLÊME | photo © MR. TRIPPER
royal-evian-terrace-mrtripper
LA NOUVELLE TERRASSE ET SES BUIS EN TOPIAIRES VUE D’EN HAUT | photo © MR. TRIPPER


Malgré tout, en vouloir à l’hôtelier de ne pas encore prendre la parfaite mesure de ce bijou livré par les architectes-décorateurs, une rareté en France pour ne pas dire en Europe, à même d’aller décrocher la double qualification de Palace et de plus beau Resort Européen. Impossible de passer outre les quelques imperfections, nombreuses encore, trop peut-être, ternissant un peu le tableau et ravissant à ce lieu, tout du moins pour l’instant, son troisième cœur voire un quatrième pouvant être facilement gagné au prix d’une plus grande rigueur et d’une rénovation pour le coup totale et exemplaire dans ses moindres détails, pour ne plus avoir aucune référence avec cette hôtellerie de luxe mondialisée et anonyme ! Faire confiance pourtant à Laurent Roussin, son General Manager et à sa bonne volonté pour finir par imposer une ligne de conduite à ses propriétaires ou ses employés encore frais émoulus pour la saison. Laisser donc le temps au temps et préférer ne retenir comme souvent que le verre à moitié plein qu’à moitié vide, oublier par exemple l’offre culinaire frôlant l’indigence par endroits pour ne garder en mémoire que celle tutoyant les étoiles à d’autres.

Avoir rarement vu un ensemble d’une telle évidence, tout semblant couler de source, quoi de plus normal à Evian !


Préférer de même le nouveau site palace-hotel-royal.com spécialement créé pour célébrer la réouverture au site officiel pour n’y retenir que les quelques tarifs allégés pouvant encore être trouvés dans le calendrier de la belle saison, à hauteur de 400€ pour une Chambre vue Parc, aux alentours de 600€ pour une vue Lac ou 1.000€ pour les premières Suites, une manière de rendre justice aux 56.000 heures de travail effectuées par plus de 400 ouvriers et quelques 80 entreprises pour faire revivre la légende.

Entre Resort et Palace

131 chambres et 19 Suites | 14 catégories | chambres Résidence Vue Lac, suites Junior Exclusive, Rotonde ou Belle Époque de préférence

Rive Sud du Lac de Genève, 74500 Evian Les Bains | Aéroport et gares de Genève GVA, Lausanne QLS, Évian-les-Bains | Itinéraire : rome2rio.com 

Obtenir l'itinéraireOuvrir la carte toute seule en mode plein écran
HOTEL ROYAL EVIAN | GRAND HOTEL | A GOOD CHOICE

chargement de la carte - veuillez patienter...

HOTEL ROYAL EVIAN | GRAND HOTEL | A GOOD CHOICE 46.396681, 6.593705 Read more...[su_button url=\"http://www.evianresort.com/\" background=\"#000000\" color=\"#ffffff\" wide=\"yes\" center=\"yes\" text_shadow=\"0px 0px 0px 0\"]BOOK NOW[/su_button]Hôtel Royal, Évian-les-Bains, France (Itinéraires)
Ouvert toute l’année

Jan. Fev. Mar. Avr. Mai Jui. Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc.
10° 15° 19° 24° 25° 24° 21° 15° 10°
Let’s goWhy notNo way

Famille Riboud (Groupe Danone), propriétaires | Laurent Roussin, General Manager | Jean-Albert Hébrard, architecte d’origine, François Châtillon, architecte et artisan de la rénovation | Gustave Jaulmes, décorateur de l’époque, François Champsaur, actuel designer | Patrice Vander, chef de cuisine

Situation unique en France, vue exceptionnelle sur le Léman, parc arboré de 19 hectares, réhabilitation exemplaire, chambres plus que parfaites, décoration remarquable,…

À partir de 403€ TTC/nuit en chambre vue Parc ou 840€ en Suite | wifi inclus

Tel : +33 (0)4 50 26 50 50 | Mail : reservation@evianresort.com | Web : hotel-royal-evian.com