MR. TRIPPER RÊVE D’… ADRERE AMELLAL

Comme tout le monde, je rêve de désert où souffle le vent et coule l’eau claire. J’ai envie de lieux hors du temps et des modes, vierges comme au premier jour.

La Babel de l'Égypte !


La période se prête bien à un peu de magie et de spiritualité alors je voudrais revenir aux temps des légendes, des miracles et des oracles avec Adrere Amellal, voir la montagne blanche et majestueuse d’où elle tire son nom et m’incliner devant ses paysages bibliques. Je voudrais oublier l’électricité et la technologie, me contenter de lacs de sel et de mers de sable pour noyer mes larmes et m’ébattre à la vie. J’aimerais me repaitre d’immensité et de nature, me nourrir de goyaves et d’abricots du jardin, courir dans les champs d’hibiscus et de menthe, m’étourdir du parfum des oranges et des citrons.  

Je rêve de cuisine saine et simple faite des produits de la terre alentour, de repas comme des surprises, de déjeuners au bord de l’eau, de diners dans des grottes ou des ruines d’un autre âge avec les seules bougies pour éclairage. J’aimerais des sources d’eau douce, d’usuels bassins en guise de piscine, des transats en sel et des meubles en bois d’olivier, des fenêtres et des portes tressées de palmes, des chambres comme improvisées à l’abri d’épais murs d’argile et de sel.

Je serais heureux de partager la vie de tous les jours de ce peuple millénaire, de me réjouir de ces levers et couchers de soleil sur lesquels se détacheraient les silhouettes de palmiers chargés de dattes potelées ou d’oliviers ployant sous le poids de leurs fruits. J’admirerais alors le ballet des faucons, la marche des flamands roses ou la course des gazelles.

Je me prendrais pour Alexandre le Grand qui aurait voulu être enterré ici, à Siwa, dans cette oasis reculée. Et je me contenterais de remercier Mounir Neamatalla d’avoir fait de son eco-lodge d’Adrere Amellal la Babel de l’Egypte, un rêve ayant à voir avec le divin. *Pour vos réservations, pensez booking@mrtripper.com