NEW HOTSPOTS DE… MAI 2017

Comme les apôtres, ils sont douze et pas un de plus à avoir fait le joli mois de mai. Et ce que nous pressentions déjà en avril avec l’ouverture officielle de l’exceptionnelle Villa La Coste à quelques kilomètres d’Aix en Provence se confirme. Le Sud se réveille enfin et cela tombe plutôt bien à l’approche de l’été.


Tous nouveaux, tous beaux !


Ainsi, mai aura vu la renaissance du Bailli de Suffren sous le crayon de François Champsaur. Les 55 chambres de ce 4 étoiles désormais parées de bois blanc qui ont gardé leurs vues imprenables sur les Iles d’Or en face et la plage privée en contrebas, ont pris un coup de jeune bienvenu entre Hyères et St Tropez. Si le Rayol Canadel a retrouvé une adresse, que dire des Roches Rouges de Saint Raphaël sises cette fois face à l’Ile d’Or (à ne pas confondre) propulsées dans une modernité ô combien enthousiasmante par le jeune duo Festen à l’architecture et l’immanquable Studio Be-pôles au design. Convoqués par le désormais incontournable Valéry Grégo, de la compagnie des Hotels d’En haut, ils ont assuré sans doute l’ouverture de l’année, sur laquelle on reviendra dans quelques jours. Si l’Henrietta n’a assurément pas tous les charmes de The Ned son prédécesseur au calendrier des ouvertures, cette énième collaboration entre Dorothée Meilichzon et L’Experimental Group ne manque pas de charme pour autant. De charme, il en est vraiment question avec la très secrète Casa Solaro de Matthéo Thun à Capri qui est enfin disponible à la location chez Albeli. De sa piscine (une rareté là-bas), de sa terrasse panoramique ou de son cabanon de méditation en rotin, on retrouve une même et unique vue sur les légendaires Faraglioni difficile à battre.

Ce n’est pas le tout nouveau Danmark de Copenhague dont nous avions annoncé l’ouverture qui pourra y prétendre. Celle du Park Hyatt de Bangkok, forcément très urbaine, aurait bien quelques prétentions, sa piscine à débordement et ses chambres ouvertes sur la ville ont de quoi faire oublier le So Sofitel qui régnait jusque-là sur la catégorie des grands hôtels fréquentables. Dans cette même catégorie, de l’autre côté du globe, Rosewood Puebla vient d’ouvrir sa quatrième adresse dans un style qui n’est pas fait pour déplaire tant il s’assortit à la très colorée et coloniale ville mexicaine.
La « Beach house » personnelle de Sofia Coppola, re-désignée par la français Laurent Deroo dans le Resort familial de Turttle Inn partage ce sens de la couleur sudiste tout comme le dernier train signé Belmond, l’Andean Explorer, qui vient d’être mis sur les rails pour des croisières ferroviaires de 2 à 1 nuits à travers les Andes et les sites spectaculaires de Cuzco, Puno, Titicaca ou Arequipa. Si le prix de ces courtes traversées dans la pampa se demande, celui du Shikishima, le luxueux train de la compagnie JR East dont nous avions déjà parlé ici et est lui connu : 500.000 ¥/pers soit environ 4.150€ pour 3 jours et 2 nuits à la découverte du nord du Japon. Malheureusement il affiche complet pour toutes les dates à venir.

C’est peut-être ce qui risque d’arriver à Miavana dont les très superlatives et très « expensive » villas de bord de mer viennent enfin d’ouvrir leurs baies vitrées sur l’ile privée de Nosy Ankao à quelques encablures des côtes malgaches remettant de facto la destination dans la liste des « à faire ». Il faut dire qu’en étant associé à Norman Car safaris et regroupé sur la bannière Time+Tide où l’on trouve également le camp King Lewanika lui aussi tout juste ouvert du côté de Liuwa Plains en Zambie, on devient vite incontournable. C’est un safari inédit entre terre et mer qui vient donc de voir le jour en ce mois de mai 2017 définitivement riche en surprises. À partir de 13.000$ les 8 nuits, on pourra ainsi profiter de la seconde plus grande migration au monde après celle du Serengeti et s’envoler vers les rivages déserts de Nosy Ankao à la découverte de lémuriens endémiques et de fonds sous-marins à la richesse insoupçonnée. En mai, fait ce qu’il te plait !