NEW HOTSPOTS DE… DÉCEMBRE 2017

Comme pour une équipe de football, ils sont onze à être venus grossir les rangs pour le dernier mois de l’année portant à 143 le nombre de nouveaux entrants sur cette carte toujours plus vaste et plus fournie des hotspots où se rendre à travers le monde quand moins d’une dizaine a en contrepartie cédé sa place ou disparu purement et simplement.

Tous nouveaux, tous beaux !


Une fois n’est pas coutume, deux Four Seasons ont réussi à tirer leur épingle du jeu. Le premier d’entre eux n’est pas nouveau mais après une rénovation de 35 millions de dollars, c’est tout comme ! On aura été agréablement surpris d’un design certes pas novateur mais épuré laissant parler de lui-même l’environnement exceptionnel de cette péninsule de Papagayo au Costa Rica où viendra bientôt s’établir un concurrent de taille puisqu’Aman vient de révéler que ce serait sa prochaine destination après New York. Le second, lui, s’est établi à Megève sur les terres du Mont d’Arbois, fief des Rothschild. Il a repris le restaurant qui cumulait déjà deux étoiles et un Pierre Yves Rochon se frottant à la modernité des collections privées d’Ariane de Rothschild, sa très impliquée propriétaire, pour la décoration. Premier hôtel à offrir ici les pistes aux pied de ses skieurs, il aura été l’unique « grand hotel » digne d’intérêt à ouvrir en décembre. Avec Four Seasons Papagayo, un seul autre resort aura également retenu notre attention et pas que la nôtre puisque l’ensemble des projecteurs s’est braqué sur ce qu’il fallait considérer comme l’ouverture de l’année à Dubaï, toujours aussi pauvre en hôtellerie de qualité.

Bulgari Resort aura donc éclipsé sans trop de mal le Park Hyatt The Creek. La formule n’est certes pas nouvelle avec toujours Antonio Citterio et Patricia Viel au design mais la promesse des 158.000 mètres carrés de cet ensemble se veut à la hauteur de la superficie à condition d’aimer l’idée d’un village composé d’un hôtel, d’une marina, d’un yacht club, le premier du genre signé de la marque italienne, de 170 appartements et de 15 villas privées se partageant la même plage, certes tout aussi privée.

Les amateurs d’iles et de villas, lui préféreront sans doute à Bali la très contemporaine Arnalaya Beach House posée sur la plage de Canggu. Ses 9 chambres, son court de tennis et sa pléthore de personnel devraient constituer une belle alternative pour ceux préférant aux hôtels parmi les plus beaux du monde, présents ici en nombre, l’exclusivité d’une maison à soi. Armalaya n’aura pas été la seule bonne surprise des dernières semaines dans la catégorie des « home away from home » puisque nous aurons eu droit au doublé remarquable signé Vipp, la marque des fameuses poubelles à pédale, qui s’est lancé, il faut le dire, avec talent dans l’hôtellerie. Je ne reviendrai donc pas sur Vipp Loft et Vipp Shelter dont je vous ai déjà parlé ici le mois dernier.
Par contre, je vous parlerai bien plus volontiers de Guntû, le premier bateau de croisière du genre à avoir été lancé au Japon. Accessible par hydravion de l’aéroport d’Hiroshima et à combiner avec une nuit à quai en bordure de la mer intérieure de Seto, ce véritable phénomène, avec onsen en extérieur, ne s’adresse bien évidemment pas au premier venu puisque la première de ses 19 cabines de bois blond s’échange aux environs de 3.000€ pour deux la croisière de deux jours minimum. Une galerie spéciale a d’ailleurs été créée à l’étage de l’Imperial Hotel de Tokyo pour procéder à la vente de tickets qui s’arrachent déjà comme des petits pains. Non de loin de là, à Hong Kong, c’est un autre vent marin qui souffle sur la ville et du meilleur air puisque The Fleming avec ses allures de paquebot seventies vient de prendre la ville en otage avec des prix pour le moins rafraichissants ! Au design impeccable, il est à nouvelle fois fait preuve que l’on peut adjoindre des tarifs praticables.

À Munich, un décor plus attendu mais néanmoins séduisant a fait du dernier des Roomers la meilleure adresse possible en ville d’autant qu’un restaurant Isakaya, bientôt rejoint par un cinéma-jacuzzi géant (sic), y a également élu domicile. Avec 281 chambres, il ne joue pas dans la même cour que le Cugo Gran Macina Grand Harbour à avoir ouvert ses portes à Malte mais partage ce même goût très prononcé pour le design qui a fait rentrer le second sous le label Design Hotels™. De cases dans lesquelles rentrer, il ne saurait en être question pour le dernier de la liste. Le campement de Sujan Jawaï aux environs d’Udaïpur au Rajasthan joue bien évidemment la carte de l’expérience au milieu des tigres et constitue la seule alternative à la splendeur d’Aman-I-Khas dans le Parc de Ranthambore. L’Inde comme bien d’autres pays ne sera pas avare de surprises pour 2018.

*Pour toutes vos réservations et bénéficier d’avantages exclusifs, pensez booking@mrtripper.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.