BACK FROM… QATAR AIRWAYS A380


Si tous les voyages ressemblaient à ceux là, si tous les vols se déroulaient ainsi, si tous les appareils offraient autant de confort, bref si la vie ne se résumait qu’à un délicieux gâteau dont les parts seraient toutes égales et ne viendraient jamais à manquer, nous perdrions sans doute le goût de ces belles et bonnes choses. Sans l’expérience du plein, nous ne percevrions pas avec autant d’acuité le vide ailleurs et réciproquement. Les compagnies aériennes, pas plus qu’aucune autre chose en ce bas monde, n’obéissent à ce principe d’égalité et en leur royaume cruel certaines destinations n’offrent jamais la possibilité d’opter pour les meilleurs d’entre-elles.

Ce qui est rare nous est précieux.!

how_new
Mais parfois le hasard fait bien les choses comme dans le cas des Maldives accessibles via le Sri-Lanka ou le Moyen-Orient, depuis Dubaï ou Doha pour ne retenir que deux de ces hubs reliant ces atolls du bout du monde avec la plus grande flexibilité. Laisser au premier de ces hubs et à Emirates sa compagnie nationale le soin de vouloir asseoir le plus de passagers possible dans ses avions, pour la petit histoire objet d’un carton rouge récent, pour prêter à la compagnie Qatari de Doha des intentions plus vertueuses comme celles d’asseoir définitivement son double titre de meilleure compagnie du golfe et de meilleure compagnie au monde ou celui du meilleur siège business obtenu au dernier classement Skytrax 2015. Force est de constater que les 20 millions de clients s’étant exprimés sur la question ne s’y sont pas trompés. À bord de ce vol Qatar Airways QR040 reliant Paris Charles de Gaulle à Doha Hamad International Airport en Business Class et pour les 48 passagers répartis sur le pont supérieur de cet A380, c’est bien d’excellence dont il s’agit. 

qatar-airways-a380-mrtripper
DÉTAIL À BORD | photo © Mr. TRIPPER


QATAR A380

AIRPLANE

& BEYOND

♥♥♥♥

BOOK NOW

qatar-airways-a380-mrtripper
DÉTAIL À BORD | photo © Mr. TRIPPER
On aimerait pourtant que cette magie commence dès la porte de chez soi franchie mais, contrairement à Emirates, pas de service chauffeur inclut dans le prix du billet, pas plus de salon dédié au terminal 1 de Roissy, en tout cas jusqu’à l’année prochaine, l’autorisation d’aménagement venant enfin d’être délivrée par ADP. C’est donc seulement à bord que la philosophie de la Meilleure Compagnie au Monde prend tout son sens, qu’hôtesses et stewards s’y emploient avec le plus grand art, ne ménageant pas leurs efforts, déployant des trésors de zèle et de gentillesse, se présentant à chaque passager, prenant personnellement leurs préférences en note ou leurs commandes de repas et boissons servis à la place, à l’assiette et à la demande, cela va sans dire ! Ici, pas de chariot, pas d’horaires établis pour se restaurer, ni de choix manquant aux menus élaborés par quelques chefs de renom sur des notes arabo-indo-occidentales. La cuisine de Vineet Bhatia ou de Nobu Matsuhisa fait la part belle à la fraicheur, comme les jeunes pousses d’herbes ou fleurs délicatement posées à la main sur des assiettes dressées à la minute dans des galleys transformées en véritables cuisines dans les airs. Les saveurs arrivent intactes, les cuissons parfaites et quand le premier dessert signé Ladurée déboule avant le choix de sorbets, on se dit que les petits miracles ne tiennent parfois pas à grand chose. Oui, il est presque possible de se régaler d’un repas en avion et de trouver le moment presque trop court tout comme le repos qui pourrait suivre si nous n’étions pas tentés d’explorer les possibilités du système de divertissement embarqué et disponible via un écran et une télécommande tactiles, ou bien plus encore de succomber au plaisir de surfer sur internet à la quasi vitesse de l’avion.

qatar-airways-a380-mrtripper
DÉTAIL À BORD | photo © Mr. TRIPPER
qatar-airways-lounge-mrtripper
UN DES BARS DU LOUNGE | photo © Mr. TRIPPER
qatar-airways-a380-mrtripper
DÉTAIL À BORD | photo © Mr. TRIPPER

Pourtant le lit, là encore, en viendrait à faire oublier ce que dormir dans un avion peut avoir d’inconfortable. Rien à redire en effet sur les dimensions généreuses de 200cm x 76cm, l’inclinaison parfaite à 180°, les multiples commandes, les couvertures-couettes, pyjamas, oreillers, masques et bouchons d’oreilles dans leurs étuis, ni sur les produits aux dimensions généreuses distribuées dans des trousses individuelles signées Armani, des trousses allégées, le reste des amenities étant disponibles parfaitement rangées dans les tiroirs de cabinets de toilettes superlatifs où il fait enfin bon passer durant le vol ou au réveil, l’équipage en contrôlant la propreté et repliant consciencieusement la première feuille du rouleau après chaque passage (sic). Toute l’expérience du premier au dernier instant a été entièrement revue selon de nouveaux standards. La lumière douce, l’humidificateur d’air et le silence à bord de cet Airbus A380 sont certes des aides précieuses à cet art du bien voyager mais ne suffiraient pas à eux seuls à faire oublier le bordeaux et le gris signatures de la compagnie à l’oryx marquant enfin le pas. Qatar Airways a, en effet, pris soin d’ajouter quelques finitions supplémentaires à cette copie de base déjà remarquable. Ainsi, on foule désormais d’épaisses moquettes jusque dans les « galleys » et autour du bar, du lino imitant le parquet ajoute un peu de chaleur à ces cabines-toilettes tapissées désormais de céramiques au dessus de véritables lavabos. Des émaux en camaïeu de roses dynamisent le bar et répondent au rouge intense de roses véritables arrangées là et jusque dans les toilettes et comble du chic, des panneaux de cuir tendus couleur taupe sont posés après le décollage devant chaque porte donnant sur l’extérieur. Une attention remarquable pour faire de ce bar sûrement la surprise la plus agréable de ce voyage. Le service de boissons et cocktails en continu accompagnés de tapas et douceurs sophistiqués, les deux canapés aux formes sinueuses se faisant face, tout invite enfin, dans les airs, à la détente et à la conversation qui peut se faire ici sans forcer la voix d’un bout à l’autre. Le choix de leur cuir grège comme le blanc des siège coques apportent également la respiration tant attendue dans cette configuration 1-2-1.

Comble du chic, des panneaux de cuir tendus couleur taupe sont posés après le décollage devant chaque porte donnant sur l’extérieur, une attention remarquable pour faire de ce bar sûrement la surprise la plus agréable de ce voyage

C’est donc frais et détendu après avoir avalé avec gourmandise les délices d’un petit déjeuner alternant fruits pressés ou mixés en cocktails énergétiques, granola ou bircher muesli et collations chaudes pour une fois dignes d’intérêt qu’il faut se rendre à l’évidence et débarquer au salon nouvellement ouvert de l’aéroport d’Hamad pour une correspondance. Et là encore, devoir avouer que la surprise est au rendez-vous dans cet aéroport très encombré même si un accès plus direct empêchant la rupture d’expérience aurait été le bienvenu tout comme une plus grande étanchéité avec le grouillement extérieur. Mais une fois arrivé, il faudrait être difficile pour bouder son plaisir, chacun ayant de quoi trouver son bonheur dans ce « lounge » aux dimensions spectaculaires qui n’est pourtant qu’une pâle version de ce qui attend les membres de la famille royale ou les passagers de première classe dans leurs salons respectifs et exclusifs. Restaurant gastronomique et service à la place, comptoirs à mezze et salades composées à la demande, bars multiples, stations de relaxation équipées de tablettes individuelles pour les plus pressés, salles de douches et salles de repos pour les passagers en transit plus longs ou carrément chambres d’hôtels à partir de 28$ de l’heure sont à disposition, sans oublier une piscine, un spa et une salle de sport pour les plus courageux.

Avec des tarifs aussi peu élevés que 1.520€ l’aller-retour pour se rendre aux Maldives dans pareil confort, comme lors des dernières et très régulières promotions de la compagnie, s’interroger encore sur la réticence de certains à sauter le pas et à comprendre, en dehors de toute préoccupation financière bien sûr, à quel point le voyage commence à sa porte et non une fois arrivé à destination. Peut-être, pour croire plus que jamais que ce qui est rare nous est précieux !

Voyage à bord de le Meilleure Compagnie au Monde 2015

Airbus A380 | 3 classes de réservation | Business Class de préférence | 48 passagers au pont supérieur | configuration des sièges 1-2-1 | lit plat 200cm x 76cm | largeur du siège 56cm

Au départ de Paris Charles de Gaulle Terminal 1 vers Doha, Hamad International Airport | Itinéraire : rome2rio.com

Accueil à la place, service à l’assiette, salon-bar réservé aux Première et Business Class, lit plat de 2m, wifi à bord, cuisine gourmande signée Nobu Matsuhisa ou  Vineet Bhatia, desserts Ladurée, lounge superlatif à Doha,…

À partir de 1.520€ | tarif aller-retour Paris-Malé en Classe Affaires (selon promotions)

Tel :  +33 1 70 95 05 80 | Web : qatarairways.com