BACK FROM… SIX SENSES NINH VAN BAY

Il existe comme cela des lieux que l’on pense connaître, des endroits qu’à force d’avoir vu et revu en images finissent par rentrer dans l’inconscient ou l’imaginaire collectif, servir de carte postale ou de support idéal aux rêves de robinsonnades de tout à chacun (ou presque). Et puis vient un jour l’expérience de la réalité, car le rêve peut se vivre aussi, et avec lui la peur de la déception comme lors d’un premier rendez-vous, mais parfois, l’heureuse surprise pointe son nez au bout du chemin, et alors il y a ce sentiment enthousiasmant et presque revanchard sur soi-même de se dire que c’est encore mieux que prévu !

En eaux paisibles !

how_new

L’histoire en question se passe au Vietnam à une bonne heure de route au Nord de Cam Ranh, porte d’entrée de la province de Khánh Hòa, à l’exact opposé d’Amano’i, la spectaculaire retraite conçue par Aman, tout aussi incontournable et déjà détaillée ici. Si, l’itinéraire empruntant un passage obligé par la très populeuse et populaire Nha Trang est a contrario moins bucolique, l’arrivée à l’embarcadère de nuit, à la lumière des flambeaux, lui, ne manque pas de charme. Et même si on aimerait là un premier salon d’attente un peu plus reluisant, la perspective d’une traversée en bateau pour rejoindre le rivage d’en face suffit à elle-seule à réjouir et à faire oublier un premier trajet en avion suivi d’un autre en voiture.

Fascinant le pouvoir de dissolution de ces embarcations qui portent toujours en elles cette idée de partance vers des ailleurs heureux.

Fascinant le pouvoir de dissolution de ces embarcations qui portent toujours en elles cette idée de partance vers des ailleurs heureux. Celle-ci, contrairement à celles qui attendront plus tard dans la baie de Ninh Van, patiemment restaurées et prêtes à larguer les amarres pour d’autres aventures, n’a pourtant rien de particulier au-delà d’être rapide, bien que parfaitement immaculée et équipée de serviettes et personnel surnuméraires. Les 20 minutes de traversée auront tout juste suffit à détendre les pieds nus qui pourraient ne plus avoir à s’encombrer de chaussures une fois le ponton atteint.

six-senses-ninh-van-bay-exterior-mrtripper
LA BAIE DE NINH VAN DANS LA BRUME | photo © Mr. TRIPPER

Car si Six Senses n’a pas gardé sienne la célèbre devise, « No News no Shoes », lancée par ses anciens propriétaires, chacun reste libre de l’adopter séance tenante. L’ombre de Sonu et d’Eva Shivdasani a beau toujours planer sur le lieu qu’ils ont créé, Six Senses Ninh Van Bay a pourtant su grandir et s’émanciper loin d’eux et de leurs Soneva Kiri, Fushi ou futur Jani, en parfaite intelligence et avec une cohérence plutôt rare. Dans un contraste assez net avec son petit frère vietnamien Six Senses Con Dao, tout est ici tenu jusque dans les moindres détails, rien n’est lâche ou laissé au hasard alors que le cool y sonne pourtant comme une évidence.

Ne pas chercher l’effet mais l’évidence, voilà sûrement l’un des plus grands défis de l’hôtellerie (…) relevé avec brio dans le cas présent

Savoir faire simple, ne rien laisser paraître de la difficulté à y parvenir des efforts demandés, ne pas chercher l’effet mais l’évidence, voilà sûrement l’un des plus grands défis de l’hôtellerie et de l’expérience hôtelière relevé avec brio dans le cas présent. La nature pourtant omniprésente, n’a peut-être pas le caractère spectaculaire et inoubliable de celle de Con Dao mais les 59 villas, qui la colonisent harmonieusement ont pour elles un charme fou. Qu’elles surplombent la baie dans un panorama aussi apaisant que grandiose à l’image de la « Private Retreat », qu’elles déploient leurs centaines de mètres carrés sur la plage de sable blanc à l’abri des palétuviers ou qu’elles s’exposent aux embruns et au soleil, que l’on préfèrera du soir, toutes ont en commun cette idée de la parfaite robinsonnade. Ici, il n’y pas de pastiche, le trait ne se fait jamais grossier encore moins jusqu’au-boutiste.

six-senses-ninh-van-bay-details-mrtripper
DÉTAILS | photo © Mr. TRIPPER
six-senses-ninh-van-bay-details-mrtripper
DÉTAILS | photo © Mr. TRIPPER
six-senses-ninh-van-bay-details-mrtripper
DÉTAILS | photo © Mr. TRIPPER
six-senses-ninh-van-bay-details-mrtripper
DÉTAILS | photo © Mr. TRIPPER



SIX SENSES NINH VAN BAY

RESORT

& BEYOND

♥♥

BOOK NOW

six-senses-ninh-van-bay-details-mrtripper
DÉTAILS | photo © Mr. TRIPPER
six-senses-ninh-van-bay-details-mrtripper
DÉTAILS | photo © Mr. TRIPPER
six-senses-ninh-van-bay-details-mrtripper
DÉTAILS | photo © Mr. TRIPPER
six-senses-ninh-van-bay-details-mrtripper
DÉTAILS | photo © Mr. TRIPPER

L’éthique comme la démarche environnementale chère à la marque sont bien présentes mais servent le propos plus qu’elles ne l’imposent. Et la rénovation récente (toutes les chambres en auront bénéficiées à l’heure de lire ces lignes) n’est venue en rien altérer cette idée de départ ; bien au contraire, elle l’a renforcée, l’ADN ayant été respecté et le détail poussé dans ses moindres retranchements. L’eau filtrée, les cahiers en papier mâché, les crayons de bois ou les brins de raphia noués autour des câbles ne sont que quelques éléments bien visibles et anecdotiques d’un inventaire à la Prévert symbolisant derrière l’énumération une démarche bien plus vaste qui conduit du potager bio au récif coralien préservé de cette fenêtre ouverte en grand sur la nature, alternant le bleu de l’océan en façade et le vert de la forêt en arrière-plan.

Ici tout va à l’essentiel comme droit au cœur…

Comme entre les restaurants By the bay et By the pool, le choix a cette heureusement simplicité de l’alternance et de la complémentarité. Pas de course à la surenchère de lieux ou d’expériences. Ici tout va à l’essentiel comme droit au cœur. La cuisine fait mouche même lorsqu’elle s’aventure un peu trop près des rivages ligures de Moreno Casaccia, son chef exécutif. Qu’importe, l’expérience du petit déjeuner reste surement un modèle du genre, pour ceux raffolant de la formule buffet, avec ses innombrables stands faussement improvisés où faire préparer son jus de milles façons, ses Pho ou ses œufs en autant d’autres. Mais le vrai bonheur n’est pas tant dans la cuisine de Moreno que dans l’expérience de la liberté qui s’offre du matin au soir.

Il y a ce plaisir non coupable de paresser des baignoires de bois ouvertes sur les flots aux piscines creusées à même les rochers immenses

Et si les possibilités d’excursions, qu’organise avec une facilité déconcertante Near, en parfait « Guest Experience Manager » assigné à la villa, noircissent les pages de papier recyclé des « directory book », il n’est pas de plus doux bonheur que d’enfourcher sa bicyclette personnalisée pour rallier selon la course du soleil un point à l’autre de cette langue de terre qu’on imaginerait ile tant on se sent ici à l’écart du monde. Il suffit d’ailleurs d’ouvrir les persiennes de sa chambre, ou plus simplement encore d’en avoir laissé les baies ouvertes, pour peu qu’on ait la chance de séjourner dans l’une des water pool villas, pour éprouver ce sentiment de quiétude et d’isolement absolus. Treks, pique-niques et autres ballades en mer semblent alors hors de portée car il y a ce plaisir non coupable de paresser des baignoires de bois ouvertes sur les flots aux piscines creusées à même les rochers immenses et signatures de l’endroit, sans parler de ces escaliers de bois clair conduisant vers la mer où il fat bon partir à la poursuite de bans de poissons innombrables frayant entre ses coraux préservés et disposés en autant de joyaux.

LES FAMEUX ROCHERS PLATS DE LA BAIE | photo © Mr. TRIPPER
LES FAMEUX ROCHERS PLATS DE LA BAIE | photo © Mr. TRIPPER

Tout juste s’accordera-t-on une visite au spa, refuge holistique abrité derrière ses hauts murs de pierre, ou mieux encore une séance de méditation ou de tai chi au faite de la colline pour ne rien venir perturber de cet équilibre fragile et paisible. Car, quelque soit l’option de la villa retenue, il y aura toujours à l’ombre des moustiquaires déployées autour des lits de repos de pavillons de relaxation, la mer pour paysage et une théière en attente de célébrer l’instant où la lumière se fait plus douce et où les bateaux de bois s’en vont voguer au large, emportant avec eux le souvenir de cette Asie paisible, peut-être plus que celui du seul Vietnam.

Si le paysage pourrait au bout du compte ressembler à tant d’autres ailleurs, le ponton de balau grisé par le sel, les quelques cordages et les palétuviers en efflorescence mouillés par les eaux de cette robinsonnade accessible uniquement par la mer se quittent pourtant avec infiniment de regret, rappelant avec Proust que les vrais paradis sont ceux qu’on a perdu !

Une Robinsonnade idéale

59  villas de 1 à 3 chambres, de 155 à près de 300 m2 | 8 catégories de chambres | de préférence l’une des 30 Beachfront villas ou l’une des 5 Water pool villas situées à l’est et face au soleil couchant, notamment les Villas 3 et 5

Ninh Van Bay, Ninh Hoa, Khanh Hoa,  Vietnam  | Aéroport de Cam Ranh (CXR) | Itinéraire : rome2rio.com 

Obtenir l'itinéraireOuvrir la carte toute seule en mode plein écran
SIX SENSES NINH VAN BAY | RESORT | & BEYOND

chargement de la carte - veuillez patienter...

SIX SENSES NINH VAN BAY | RESORT | & BEYOND 12.358594, 109.277723 Read more...[su_button url=\"http://www.bill-coo-hotel.com/coast/\" background=\"#000000\" wide=\"yes\" center=\"yes\"]BOOK NOW[/su_button]Six Senses Ninh Van Bay, tx. Ninh Hòa, Khánh Hòa, Vietnam (Itinéraires)
Ouvert toute l’année. 

Jan. Fev. Mar. Avr. Mai Jui. Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc.
26° 27° 28° 30° 31° 31° 31° 31° 30° 28° 27° 26°
Let’s goWhy notNo way

Hilton Grant Hastings, General Manager | Abhijit Gosh, Resort Manager | Near, Guest Experience Maker | Moreno Casaccia, Chef Exécutif

Situation privilégiée uniquement accessible par la mer, potager bio, Spa holistique, villas toutes avec piscine privative et vue mer, cinéma de plein air, excursions sur mesure, majordome attitré…

À partir d’env. 585€TTC/nuit en basse saison et  725€ en haute saison et Hilltop Pool Villa  | transfert aéroport en minibus + bateau env. 40€/pers

Tel : +84 58 3524 268  | Mail :  reservations-ninhvan@sixsenses.com | Web : sixsenses.com/resorts/ninh-van-bay