BACK FROM… THE NORMAN TEL AVIV

Se souvenir encore comme hier du premier rendu de ce lieu, une simple esquisse et pourtant déjà la certitude d’avoir trouvé là le chainon manquant, puis l’attente pendant de longs mois et enfin la découverte en mode « soft-opening », après les heurts bien-sûr, l’émotion toujours présente, l’envie du retour peu importe la saison ou la raison, le soleil brillant ici 9 mois par an, la température ne descendant que rarement en dessous de la barre des 20°C, la fête ne cessant de battre son plein et l’énergie ne retombant jamais !

La bulle dans La Bulle !

Aucune futilité ou inconscience derrière cela mais juste un devoir de vie à l’image de cette ville, assez loin, certes, du devoir de mémoire d’un peuple et d’une communauté ailleurs !

Jérusalem ne ressemblant en rien à Tel Aviv et Tel Aviv ne résumant pas Israël, Tel Aviv étant La bulle : un monde à part, affranchi, libre, tourné vers demain et vers le ciel comme ses tours tenues par un fil de grues, pantins géants rythmant le paysage, ponctuant le front de mer au loin et pourtant si proche, omniprésent, le sel des embruns et l’humidité régnant sur la ville. Connaître maintenant l’observatoire parfait de cette modernité et de cette mutation, le lieu refuge, la thébaïde au coeur de la bouillonnante cité blanche, délicatement posée sur le King Albert square, toisant de son imposante silhouette la célèbre maison Pagode, marquant définitivement ce territoire à deux pas de Neve Dtezek et des plus beaux exemples du Bauhaus classés au Patrimoine Mondial de l’Unesco, encadrée par Rothschild et Shenkin Street, dans le prolongement d’Allenby, de l’historique Hôtel Montefiore ou du tout nouveau et excellent Bindella, un lieu à nul autre pareil où rencontrer un “Managing Director” en personne, Olivier Heuchenne, pour ne pas le citer, attendre patiemment l’arrivée de tous ses clients et ce sans exception, ouvrir la porte de leur véhicule, porter leurs bagages puis les escorter jusqu’à la fraicheur du hall d’’entrée, les présenter à chaque membre de son équipe, d’Adam le sémillant concierge à la divine Victoria, housekeeping manager. Impossible de les citer tous, près de 100, aussi élégants, dans leurs uniformes dessinés à Londres avec cette juste dose de chic et de décontraction convenant à l’endroit, que parfaitement dévoués. Tout autant impossible de les prendre en flagrant délit d’ignorance ou d’empathie, tous ayant obtenu leur certification à l’ironique F.L.A.G pour Feel Like A Guest, le programme vraiment unique visant à leur faire tester chaque chambre et chaque recoin de l’hôtel pour être sûr de comprendre les futures attentes de leurs clients… tout un état d’esprit, une philosophie chère au propriétaire des lieux et fils du fondateur du fameux Dolphin House, premier 5 étoiles d’Israël, un certain Norman Lourie,

norman-detail-mrtripper
photo © Mr. TRIPPER
norman-detail-mrtripper
photo © Mr. TRIPPER
norman-detail-mrtripper
photo © Mr. TRIPPER
norman-detail-mrtripper
photo © Mr. TRIPPER
norman-detail-mrtripper
photo © Mr. TRIPPER
norman-detail-mrtripper
photo © Mr. TRIPPER
norman-detail-mrtripper
photo © Mr. TRIPPER
norman-detail-mrtripper
photo © Mr. TRIPPER

Décidément rien de banal ou d’anodin pour ce Norman, pardon The Norman ou plus exactement The Norman Tel Aviv, bien plus qu’un prénom, un nom désormais superlatif, prêt à écrire une nouvelle page de l’histoire de sa ville et de son pays. Une future légende attendue, désirée, murie pendant près de 10 ans, inaugurant une nouvelle ère et une nouvelle hôtellerie, un grand hotel à l’esprit boutique ou un boutique hôtel grand genre, une définition à lui seul avec ses 50 clés, son ratio de personnel, ses 2 bâtiments dont un réservé à l’usage exclusif des suites, son jardin au coeur, ses terrasses et sa piscine sur le toit, le tout sophistiqué presque opulent, mais surtout d’une élégance intemporelle et moderne à la fois, servant de fil conducteur à ces chambres aux volumes exceptionnels, vitrées du sol au plafond, tournées vers les arbres et la cour ou orientées sur la rue ou le jardin intérieur pour les Suites. Là encore, difficile de choisir entre les unes et les autres, chacune ayant son individualité et son charme ! En dehors des deux penthouses posant les limites d’un luxe encore jamais approché ici, régalant les yeux ébahis d’une vue à 180° au dessus des arbres, avoir tout de même un faible pour les chambres 107 &108 ou les Garden Suites N° 16 et 25, leurs petites terrasses balcons, leurs salles de bains ouvertes sur les pamplemoussiers du jardin et la vue magique sur la silhouette bleue du bâtiment principal, ses terrasses en cascade et ses parasols blancs…

norman-terrace-mrtripper
LA TERRASSE PRIVATIVE | photo © Mr. TRIPPER
norman-lime-mrtripper
LES CITRONS DU JARDIN | photo © Mr. TRIPPER
norman-stairs-mrtripper
photo © Mr. TRIPPER
norman-terrace-mrtripper
LA VUE SUR LES SUITES | photo © Mr. TRIPPER




THE NORMAN

GRAND HOTEL

THE VERY BEST

♥♥♥

BOOK NOW

norman-front-desk-mrtripper
LA RÉCEPTION | photo © Mr. TRIPPER

Comment résister à cette vue, à ce charme et ce doux parfum des années 20 émanant de ces lieux éclectiques par nature et entièrement remodelés avec brio. Peu importe l’heure de la journée, l’émotion réussissant à frapper chaque fois au coeur, à se faufiler entre les claustras, paravents ou audacieux volets de bois escamotables au même titre que la lumière incomparable ! Derrière les voilages, les rideaux brodés, à l’abri des draps de coton peigné ou de lin (pour les suites) sous la bienveillance des ventilateurs, attendre ce lever du jour et ses nombreuses promesses avec une impatience renouvelée ! Retrouver chaque matin ce bleu, celui du ciel, des étoffes, des façades, dur ou pastel, cette joie de déplier sa serviette de lin brodée dans la salle à manger claire, de commencer à se désaltérer d’un grand verre d’eau fraîche sortie de brocs d’argents, de choisir son jus du jour pressé minute, non pas un panier de viennoiseries mais l’une d’entre elles, les meilleures jamais dégustées depuis fort longtemps, de planter sans retenue sa cuillère dans les affres délicieux d’un pain perdu d’anthologie présenté à l’assiette comme un dessert haute couture, de se rafraichir d’une salade de petits légumes frais, de se régaler de granola tout juste grillé, bref, d’un petit déjeuner merveilleux loin du buffet standardisé et prémisse d’une cuisine remarquable de fraîcheur et d’à propos, bientôt suivie par celle du futur japonais, Dinings, tout droit débarqué de Londres, risquant de faire courir tout Tel Aviv d’ici quelques semaines comme le Library Bar rodant déjà des cocktails de haute volée !

N’avoir pour seule crainte de ne plus avoir l’endroit que pour soi, de voir le ballet des hôtesses et serveurs virevolter pour d’autres, de ne plus être seul à faire ses longueurs à la fraîche ou au coucher du soleil sur le toit, dans cette piscine à débordement tapissée de milliers de carreaux de mosaïque multicolore reflétant un point de vue inégalé sur la ville. Inégalé, sans doute, le maître mot d’une telle aventure. Impossible de pointer la sophistication apportée ici dans les moindres détails des pieds de canapé aux têtes de lits, de rendre compte de cette envie de cocher toutes les cases, rien ne venant à manquer au programme avec dans le désordre et au hasard : des excursions conçues comme de véritables expériences sur mesure, des plans de la ville dédiés et imprimés, des vélos à disposition, des surprises réservées aux enfants, des mots doux gravés à l’intérieur des tables de nuit ou glissés dans les livres choisis pour chacun par le directeur lui-même, des sols anciens restaurés avec soin, des parquets soulignés de bronze, du mobilier vintage ou réinterprété avec un goût extrêmement sûr mais dans un « mix&match » parfois déconcertant aussi… Qu’importe ! Ne curieusement jamais rester indifférent à cette histoire en train de s’écrire, le simple fait de vouloir faire grand, très grand et si bien dans le registre de l’intime, dans un volume somme toute si mesuré et dans cette ville valant toutes les attentions et tous les « pardons » Sur ce chapitre, ne regretter pour l’heure que l’absence de boutique pour s’approprier nombre d’accessoires ou de pièces de mobilier et d’un véritable spa… mais patience, la rénovation du « chateau » en face allant bon train et pouvant réserver quelques surprises de taille, très bientôt !

norman-DETAIL BATHROOM-MRTRIPPER
photo © Mr. TRIPPER
norman-detail-minibar-mrtripper
LE MINIBAR| photo © Mr. TRIPPER
norman-norman-bathroom-mrtripper
LES SALLES DE BAINS | photo © Mr. TRIPPER
En attendant, difficile de passer à côté d’une telle prouesse et de ne pas aller faire un saut sur thenorman.com pour tout savoir et rêver encore un peu plus, de ne pas booker d’ores et déjà ses billets sur transavia pour profiter des meilleurs prix et des meilleurs horaires, sans oublier, détail ayant son importance, de réserver à l’aller mais surtout au retour l’un des services VIP offerts par israelwelcome.com, incontournables pour passer la douane sévère et s’affranchir de l’attente interminable à l’aéroport de Ben Gourion, sans oublier un sympathique taxi francophone comme Louis, une référence là-bas !N’avoir plus qu’à prendre quelques shekels en poche, faire la conversion dollars-euros et décrocher un tarif aussi doux qu’incontournable, à partir de 270€ en chambre classique avec petit déjeuner, wifi et toutes les taxes, pour un dernier rayon de soleil en hiver ou le premier du printemps prochain, à condition de s’y prendre un peu à l’avance, comme toujours !

Un monde en soi

50 chambres et suites, chambres 107-108 ou suites 16 et 25 à privilégier dans un bâtiment indépendant sur le jardin

23-25 Nachmani Street, Tel Aviv, 6579441 Israël | Aéroport Tel Aviv Ben Gurion, TLV | Itinéraire : rome2rio.com

Obtenir l'itinéraireOuvrir la carte toute seule en mode plein écran
THE NORMAN | GRAND HOTEL | THE VERY BEST

chargement de la carte - veuillez patienter...

THE NORMAN | GRAND HOTEL | THE VERY BEST 32.065951, 34.775099 Read more...[su_button url=\"http://www.thenorman.com/\" background=\"#000000\" wide=\"yes\" center=\"yes\"]BOOK NOW[/su_button]The Norman Tel Aviv, Nahmani, Tel Aviv-Jaffa, Israël (Itinéraires)

Ouvert toute l’année

Jan. Fev. Mar. Avr. Mai Jui. Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc.
18° 18° 19° 23° 23° 28° 29° 30° 29° 27° 23° 19°
Let’s goWhy notNo way

Olivier Heuchenne, Managing director, Yaron Liberman, General Manager

Localisation idéale, architecture remarquable, vélos à disposition, excursions et expériences dédiées, souci du détail, cuisine de premier ordre, piscine à débordement unique en ville[

À partir de 270€ TTC en Chambre Classique, petit déjeuner et wifi inclus

Tel :+972 3-543-5555 | Email : reservations@thenorman.com | Web : thenorman.com

norman-detail-bar-mrtripper
photo © Mr. TRIPPER