ENTRETIEN AVEC… THIERRY TEYSSIER

thierry-teyssier-mrtripper
photo © Serge Anton


N’avoir qu’à l’observer encore aujourd’hui lors de cet entretien se contorsionner sur sa chaise, faire des moulinets avec les bras, jouer avec la dînette posée sur la table, décidément une constante chez les bâtisseurs, ou découper au couteau et en parts égales chacune des douceurs disposées harmonieusement devant nous pour comprendre le besoin d’exister, de sortir du cadre et d’aller toujours plus loin chez cet homme passé de la lumière des sunlights à celle de l’énergie créatrice et bienveillante, cette chaleur humaine au coeur de tous ses projets.

Le passeur de rêves !

who_new
N’avoir qu’à l’écouter raconter son parcours pour voir clair en son jeu, celui du comédien monté tout jeune sur les planches puis tourné vers le talent des autres en assurant leur mise en scène avant de monter sa propre compagnie de théâtre puis d’événements baptisée tout naturellement Lever de Rideau, un acteur incontournable tant en France qu’à l’étranger depuis maintenant plus de 20 ans !

Avec Thierry Teyssier, se mettre à croire aux belles histoires et aux contes de fées. Comment qualifier autrement cette aventure, pardon ces aventures démarrées en 2002 avec un premier lieu pour héberger ses rêves toujours plus grands et ceux de ses clients toujours plus nombreux, non pas un de ces hôtels impersonnels et sans âme trop souvent visités au cours de ses nombreux voyages mais une maison pas comme les autres, une Maison des Rêves ou Dar Ahlam en arabe, suivie d’une seconde de 2007 à 2012, Romaneira, puis d’une troisième, éphémère cette fois en 2014, une année marquée en parallèle par le 5ème anniversaire de l’autre succès de cet homme, la déclinaison réussie de ces Maisons en Pâtisseries d’un genre tout aussi nouveau pour l’époque et tout aussi délicieusement dénommées Pâtisseries des Rêves.

Se surprendre à s’enthousiasmer avec lui de cette faculté inextinguible à donner libre cours à ses rêves, à se laisser surprendre et faire poindre des émotions nouvelles tout en se rappelant les nostalgies du temps passé, cet acharnement à vouloir donner à chacune de ses aventures au delà de l’excellence, la simplicité de l’émotion, à ne pas laisser un jour ressembler au suivant, à imaginer de la gourmandise en chaque chose et faire de chaque moment un instant de magie. Y croire avec lui pour avoir déjà eu la chance de vivre en ses lieux décalés un raffinement encore inégalé, en ses résidences oniriques d’une heure, d’un jour ou plus, des parenthèses enchantées à même de réveiller le plus blasé des voyageurs ou le plus exigeant des gourmands avec comme prolongement d’un palais de pisé ou d’une maison de collectionneur, un camp nomade par ci ou un bateau par là, des lieux chargés d’Histoire avec un grand H et d’autres prêts à en écrire de plus intimes mais toujours avec ce même supplément d’âme et cette absolue cohérence.
Impossible de ne pas être conquis devant les mises en scène imaginées jusque dans les pâtisseries pour faire briller les yeux des petits comme des grands, face au manège des cloches de verre enfermant les gâteaux d’autrefois revisités ou la promesse de vivre des expériences toujours plus extra-ordinaires et chaque jour différentes dans des Maisons sans clé, téléphone ou réception.

Pourtant, trouver le bonhomme bien modeste, s’excusant presque du bonheur engendré chez ses clients comme de la pluie d’étoiles et de louanges couronnant chacune de ses créations du Robb Report à Andrew Harper en passant par Relais & Châteaux et Virtuoso pour l’hôtellerie ou du Prix Talent du Luxe et de la Création pour la pâtisserie. L’apanage d’un homme après-tout comme les autres ou presque, passionné de cuisine et de décoration, gentil organisateur et simple passeur de rêves, esthète bien entendu, perfectionniste bien sûr, mais surtout infatigable explorateur de cultures et indéfectible croyant en la rencontre avec l’altérité. N’avoir aucun doute sur son appartenance au cercle encore trop fermé de ceux ne pouvant concevoir le talent et le succès sans l’idée du partage. Comment en être autrement en s’étant entouré pour cela au fil du temps d’autres grands rêveurs, découvreurs et poètes hors normes à l’instar des Pierre Hermé, Louis Benech, Olivia Giacobetti, Yann Kersalé dans ses maisons d’abord puis de Philippe Conticini dans ses pâtisseries pour suivre…