SOUNDS TO TAKE AWAY… AUTUMN 2018

L’été s’est achevé. Il est temps de remiser les transats, de replier les parasols, d’aller chercher une petite laine pour regarder les derniers feux du soleil. Place au spectacle de la lune.

Autumn blend !

Mais avant de plonger dans la nuit hivernale, savourons cette intersaison en vedette sur le dernier album du désormais incontournable Flavien Berger. Laissons l’envoutant “Harmonium” du jeune prodige Nils Frahm marquer l’ouverture de l’automne avant que Moby et son nuage noir remixé dramatiquement par Atlaxsys Cinematic ne vienne clore la saison. Entre ces deux titres, il y a onze titres entre ombre et lumière, joie et mélancolie à commencer par “The Only thing we know” de Bob Moses qui nous revient pour un second album dans droite ligne de «”Days gone by”.

Encore accroché aux rythmes de l’été, on retrouve également un désormais classique, “Through the Yard” de Kauf, revisité par le DJ anglais Fort Romeau mais aussi “Birds in Space” du roumain Cristi Cons pour 12 minutes qu’on ne voudrait encore faire durer. De durer, il en est d’ailleurs question avec le dernier album de Jean-Michel Jarre qui avec Planet Jarre revient sur ses 50 ans de carrière.
L’occasion de retrouver en plus de quelques inédits, l’hypnotique et mélancolique “50 millions of stars” des années 2000 à rapprocher du non moins hypnotique “Empyrean Sun” extrait du premier volet d’Insomnia Dust, dernier album du berlinois MUII ou du très enveloppant “Mr Jackal” de l’anglais Phil France, comme son nom ne l’indique pas.

Côté mélancolie, le duo new-wawe formé par les très français Stephane Argillet et Coco Gallo s’y connaît aussi. Difficile de résister à leur premier album “Tokyo en morceaux” et de ne pas s’imaginer là-bas en plein “Momiji” en proie à des pics d’acétone, loin des rythmes baléariques de l’EP Mallorca et de son poétique titre “Under the trees” signé James Alexander Bright ou du titre délicat et sans appel de Sabrina Claudio “No rain, no flowers”. Il faudra bien quitter l’été et céder la place à l’automne avec l’électr(on)isante et bien-nommée balade “When We Fall” de Beak alias Keab qui viendra clore ces 13 Sounds to take away, à écouter ici ou sur Itunes. | Vidéo © Keab