SOUNDS TO TAKE AWAY… AUTUMN 2020

C’est sur l’EP, on ne peut mieux nommé, de Dino Lenny que s’ouvre cette playlist automnale. Avec « Keep a certain distance », le DJ italien donne le ton de cette saison où à l’inverse des masques les feuilles finissent par tomber et les couleurs avec selon le thème composé par Jessica Jones and Tim Morrish de Varbour sur le label de Deutsche Grammophon.

Quand l'Automne sonne... !

Bonjour l’automne, adieu l’été. Où que nous soyons il est temps de remettre nos vies entre parenthèses et à distance raisonnable comme nous le suggère Kölsch associé au duo new-yorkais Beacon dans le très beau et éthéré “Pause” issu de l’album « Now Here, now Where ».

Que le soleil brille encore de ses derniers feux ou que la pluie frappe déjà aux carreaux, que l’on soit comme Fink confortablement lové dans son Rocking Chair ou dans une position bien plus inconfortable, Il est indéniablement revenu le temps de se poser des questions sur soi-même et les autres, de s’interroger sur le sens de ce nouveau cycle.

Qu’il s’agisse d’amitié comme dans l’une des ballades immobiles de Meryem Aboulouafa qui signe son premier album cette année ou d’amour avec Elderbrook et son All my love, l’époque se révèle à une certaine spiritualité portée par les mélopées de Bhazaar & Ravin, toujours aussi à son aise sur son dernier opus du Buddha Bar, mais aussi à la réconciliation pour mieux affronter cette séparation sombre et forcée que Moby sait comme toujours si bien mettre en musique.
« Just me & you », « You’re all I want », « Do you think of me », « Never let me go… » des révoltés Drab City aux très pacifistes Cigarettes after Sex en passant par les allemands de Northern Lite ou la française Margaux Sauvé alias Ghostly Kisses, la survie ne semble vouloir que passer par l’autre, dans cette proximité désormais empêchée et qu’on espère retrouver au plus vite.

Tous, nous rêvons, au-delà du Clair de Lune de Debussy revisité avec maestria par Thylacine à de nouvelles lunes et de nouveaux enchainements capables de nous sortir de cette solastalgie dont Rone a fait le sujet de son dernier album, profondément humain et universel et sur lequel vient se clore cette playlist de « Sounds » forcément « to take away ». À écouter et à télécharger comme toujours sur Itunes | Vidéo © Meryem Aboulouafa