SOUNDS TO TAKE AWAY… SUMMER 2018

https://i.ytimg.com/vi/Oun-tJQbcLo/maxresdefault.jpg

Comme tous les ans, le 21 juin marque le premier jour de l’été, de son solstice et de la fête de la musique, comme un peu partout ailleurs. Pour l’occasion, voici donc une Summer Playlist de 20 titres pas moins, soit un peu plus d’1h30 de musique à savourer tout au long d’une saison qui aura un petit air de « Déjà vu » à l’image de ce single éponyme et hypnotique de LHISPR.

Summertime !

On y retrouvera une Génération Éperdue apte à faire revivre les plus beaux titres d’Yves Simon. Avec Nicolas Comment, Soko, Clou, Woodkid et Louis Garrel on va se rappeler des étés aux parfums de "Gauloises bleues" et de "Diabolo menthe", celui des rencontres d’un soir et des séparations portées par l’Aérogramme de Los Angeles, celui des "medley" improvisés au piano par Chilly Gonzales ou des "Bonheurs hybrides" chantonnées par la divine Barbara Carlotti. On se souviendra aussi des compilations du Buddha bar qui vient de sortir sa vingtième édition et dont on a extrait "Waste tomorrow" de Rodriquez Jr. comme "Capricorn" dans le dernier album de DJ Peshay, chantre du Drum & Bass. Un autre dj-producteur anglais en la personne de Leon Vynehall nous rappelle avec "From the sea" que c’est bien la mer que nous allons chérir pour les deux mois à venir ; Federico Albanese en a fait le sujet de son dernier album, Françoise Hardy, une métaphore sur son retour inespéré à la chanson et son prochain départ programmé.
Certes, nous prendrons tous "Le Large" un jour mais pour l'heure, il s’agit de ne pas laisser tomber comme le chante si bien la jeune et prometteuse canadienne Charlotte Day Wilson et comme le prouve la vaillante Françoise Fabian aidée par Alex Beaupain dans ce qui s’avère être son premier album à 80 ans passés. Il n’est jamais trop tard pour profiter. L’été c’est un peu comme "Cligner des yeux", ce moment parfait entre le printemps et l’automne où tout se passe, où les nuits se teintent d’Indigo comme chez Tamino. Torrent psychique insondable et bouleversant sur les 10 minutes 30 d’un set signé Xosar (Sheela Rahman de son vrai nom), la saison se veut aussi tout en légèreté à l’instar des cerfs-volants de Submotion ou des leçons de sophrologie distillées par la voix monocorde d'un Nicolas Rey invité surprise de l'album bientôt culte de "La Piscine". L’été sera plein et réjouissant, fragile et mâture à la fois, à l’image de ces vingt Sounds to take away, à écouter ici ou sur Itunes, alternant voix et instruments, français et anglais jusqu’à ce faux silence que nous impose Cascadeur dans son troisième album magistral. | Image © Submotion Orchestra